Le gouvernement s’engage à prendre des mesures réalistes et alternatives en soutien aux personnes atteintes du cancer

El Otmani

Un ensemble de mesures réalistes et alternatives seront lancées prochainement par le gouvernement pour la prévention et le traitement du cancer, ainsi que pour soutenir les personnes atteintes de cette maladie, a annoncé lundi le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

A cet égard, M. El Otmani a reçu le mandataire de la pétition pour un Fonds public contre le cancer et son suppléant auxquels il a remis une note de réponse au sujet des mesures que le gouvernement compte prendre en réaction à cette pétition, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

Le gouvernement s’engage à prendre des mesures alternatives et immédiates en soutien aux personnes atteintes de cette maladie à travers l’adoption du plan national de prévention et de traitement du cancer 2020-2029 qui vise à réduire les taux d’incidence et de mortalité liés au cancer et à améliorer la qualité de vie des malades et de leur entourage qui sera lancé prochainement, a-t-il précisé.

Le chef du gouvernement a aussi évoqué le début de la généralisation de la vaccination contre le cancer du col de l’utérus pour l’ensemble des filles âgées de 11 ans et qui visera 350.000 filles annuellement en vue d’éradiquer ce type de cancer pour les générations montantes, sachant que le Maroc enregistre 1.500 nouveaux cas chaque année et que le traitement nécessite 100.000 dirhams pour chaque cas, a rapporté la même source.

Parmi les engagements du gouvernement figure aussi le transfert de l’Institut national d’oncologie en établissement public doté de l’autonomie financière et administrative pour qu’il devienne un acteur national de référence en matière de prévention et de lutte contre le cancer, tout en renforçant ses missions et ses attributions dans les domaines de la recherche, des études et de la formation.


Il a été également décidé de créer une commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer, qui sera présidée par le chef du gouvernement et comprendra des acteurs institutionnels, des professionnels et des représentants de la société civile en vue d’assurer le suivi de ce grand chantier et garantir sa gouvernance, selon le communiqué.

Le chef du gouvernement a, par la même occasion, salué l’initiative de la pétition pour un Fonds public contre le cancer et remercié tous ses membres et ses signataires au Maroc et à l’étranger, estimant qu’il s’agit d’une pratique démocratique qui nécessite la collaboration de tous pour son aboutissement.

Il l’a aussi qualifiée d’initiative humaine et participative, relevant que le gouvernement a interagi avec ses nobles objectifs.

L’examen de cette pétition et de ses revendications a été l’occasion de mener une évaluation globale de la prévention et du traitement du cancer au Maroc et de s’arrêter sur les réalisations et le manque enregistré, a-t-il dit.


M. El Otmani a affirmé qu’en dépit des réalisations positives au cours des dernières années en matière de prévention et de lutte contre le cancer, certaines lacunes doivent être comblées.

Il a, par ailleurs, affirmé partager les souffrances des personnes atteintes du cancer qui nécessitent une protection et une attention particulière, assurant que l’objectif du gouvernement est de déployer tous les efforts nécessaires pour alléger ces souffrances et faciliter le traitement des personnes atteintes du cancer, réitérant sa solidarité avec ces maaldes.

Il a aussi salué les initiatives de la société civile et des bénévoles qui soutiennent les personnes atteintes du cancer.