Le Japon annonce l’interruption de ses exercices d’évacuation après le sommet Trump-Kim

Le Japon met fin aux exercices d'évacuation après le sommet Trump-Kim

Le Japon a décidé de suspendre ses exercices d’évacuation en cas de tir de missile par la Corée du Nord, après le sommet de Singapour entre Donald Trump et Kim Jong-un, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement nippon. 

La décision intervient après la rencontre le 12 juin du président américain Donald Trump et du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, au cours de laquelle les deux hommes ont signé un accord appelant à la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

“Suite aux avancées réalisées à l’occasion du sommet Etats-Unis-Corée du Nord, nous allons interrompre pour le moment les exercices impliquant des habitants”, a déclaré Yoshihide Suga aux journalistes, confirmant les informations relayées par la presse jeudi.

>>Lire aussi :Japon: quatre morts suite à un séisme à Osaka


Le gouvernement va à présent se contenter d’informer régulièrement la population sur le système d’alerte du pays et sur “le comportement à adopter” en cas de frappe de missile sur le Japon, a précisé M. Suga.

En 2017, la Corée du Nord a tiré deux missiles qui ont survolé le Japon et a procédé à son sixième essai nucléaire.