Le leadership du Maroc dans le domaine du mutualisme fait du Royaume un modèle pour de nombreux pays

Le leadership du Maroc dans le domaine du mutualisme fait du Royaume un modèle pour de nombreux pays

Le leadership du Maroc au niveau du continent africain dans le domaine du mutualisme a fait le Royaume un modèle à suivre pour de nombreux pays du monde, a affirmé le Président de l’Organisation des Entités mutuelles des Amériques (ODEMA), M. Alfredo Sigliano.

M. Sigliano, qui était l’invité vendredi à Buenos Aires, de la nouvelle rencontre périodique du Pôle de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) en Amérique du Sud placée sous le thème “La coopération Sud-Sud dans le domaine du Mutualisme: le Maroc un trait d’union essentiel entre l’Afrique et les Amériques”, a souligné que le leadership du Maroc au niveau du continent africain dans le domaine du mutualisme a érigé le Royaume en modèle à suivre pour de nombreux pays du monde d’autant plus que le secteur est d’une grande importance à la lumière des transformations qui ont lieu dans le monde à différents niveaux.

Intervenant lors de cette rencontre, organisée en marge du 9ème Forum Intercontinental du Mutualisme, tenu dans la capitale argentine les 25 et 26 avril, le président de l’ODEMA a indiqué avoir “visité le Maroc à plusieurs reprises et je peux vous assurer que le Royaume dispose d’un système mutualiste égal aux systèmes les plus avancés dans les pays d’Amérique latine, preuve en est sa présidence depuis 2009 de l’Union Africaine de la Mutualité (UAM), dont le siège est basé à Rabat”.

Et d’ajouter que la coopération dans le domaine du mutualisme entre les pays d’Afrique et d’Amérique, dont les deux pôles sont l’Argentine et le Maroc, remonte à une dizaine d’années, rappelant dans ce contexte, la signature de l’accord de partenariat entre l’UAM et l’ODEMA en 2010, ouvrant ainsi la voie à l’échange d’expériences et l’organisation de stages de formation au profit des cadres des deux organisations continentales.


La coopération Sud-Sud des deux organismes de mutualité a profité d’un climat favorable, en particulier dans les instances internationales, a-t-il dit, soulignant que le Maroc et l’Argentine ont réussi à instaurer une coopération efficiente et fructueuse entre l’UAM et l’ODEMA. Il a également réaffirmé que le renforcement de la coopération restait le meilleur moyen de promouvoir le développement durable pour les peuples des deux régions.

M. Sigliano a noté que la collaboration fructueuse des deux institutions a dépassé les frontières afin de se regrouper au sein d’une union internationale, en cours de préparation, qui rassemblera les pays des cinq continents avec comme objectifs d’en élargir les champs afin d’y inclure outre la santé, l’éducation, le logement, le tourisme et d’autres domaines.

Il a souligné lors de cette rencontre, marquée également par la présence d’un groupe d’experts internationaux dans le domaine de la collaboration, qu’il reste encore un long chemin à parcourir au niveau de la coopération entre l’Afrique et les Amériques dans ce domaine afin d’assurer le bien-être et la prospérité des peuples des deux régions.

Lors de cette rencontre, rehaussée par la présence d’une pléiade de professionnels et d’experts internationaux en matière de mutualisme, M. Sigliano a fait observer que la coopération entre les Amériques et l’Afrique est appelée à se renforcer davantage, affirmant toutefois que l’annonce de la création de l’Union mondiale du mutualisme, prévue le 5 juillet prochain, date à laquelle l’Assemblée constituante de cette nouvelle entité se tiendra au siège des Nations Unies à Genève.


Pour sa part, M. Abdelmoula Abdelmoumni, président de l’Union Africaine de la mutualité (UAM), a relevé que la création de cette alliance mutuelle donnera naissance à une nouvelle ère en termes de mutualité, et ce en vue de promouvoir la chose sociale et permettre à l’économie sociale solidaire de se développer sur la base de piliers et conformément à des objectifs spécifiques, soulignant que la mutualité est d’une grande importance pour la promotion du développement durable en général.

>>Lire aussi: Lancement à Rabat du projet de jumelage institutionnel Maroc-UE « Appui au système de l’enseignement supérieur au Maroc »

Il a en outre estimé que ce partenariat modèle entre les deux organisations continentales tend vers la création d’une Union mondiale de la mutualité, qui ne se limite pas au domaine de la santé, mais comprend aussi d’autres secteurs tels que l’agriculture, l’éducation, l’industrie de la pêche, l’artisanat et bien d’autres domaines, car, dit-il, “le développement humain escompté dans les pays d’Afrique ou des Amériques ne concerne pas uniquement la santé”.

M. Abdelmoumni a de même souligné l’importance d’un partenariat rassemblant les pays de l’UAM et l’ODEMA s’inscrivant dans le cadre de la coopération Sud-Sud, en plaidant pour une collaboration enrichissante et renforcée en Afrique et dans les Amériques, car il s’agit, selon lui, d’une nécessité urgente pour relever les défis auxquels font face les peuples des deux continents.


Le président de UAM a indiqué que la convergence des objectifs et la vision commune qui rapprochent les deux organisations, pour tout ce qui a trait au développement durable, constituent un facteur ayant incité les deux groupements à exploiter les atouts des pays des deux continents pour atteindre les objectifs escomptés, ajoutant que le Maroc est un maillon clé dans cette équation eu égard à son modèle mutualiste considéré comme pionnier au niveau continental.

Après avoir mis en relief l’expérience du Maroc en matière de mutualité, M. Abdelmoumni, également président du Conseil d’administration de la Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques du Maroc (MGPAP), a relevé que conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a placé la couverture médicale au cœur des priorités de son plan de développement durable, à travers la mise en œuvre de mesures importantes pour améliorer l’accès aux soins de santé au profit de tous les citoyens, rappelant que le Royaume a lancé le 18 août 2005 l’Assurance maladie obligatoire pour étendre la protection sociale.

Le président de l’UAM a exprimé sa fierté du fait que le Maroc a réussi à transmettre aux pays des Amériques la vision de l’Afrique et son produit mutualiste dans le domaine de l’économie sociale, soulignant que le modèle de mutualité marocain a des avantages qui lui ont valu d’être salué au niveau continental, mais également international.

Ce rendez-vous s’inscrit dans le cadre des rencontres périodiques lancées par le Pôle Amérique du Sud de la MAP en vue de créer un espace pour débattre de différentes questions d’actualité locales, régionales et internationales. Le pôle Amérique du Sud de la MAP, dont le siège se trouve à Buenos Aires, œuvre à organiser des rencontres périodiques en présence de médias locaux et internationaux, avec des personnalités de différentes factures, pour mettre en lumière des questions d’actualité et d’autres intéressant les relations entre le Maroc et l’Amérique latine.