Le leadership n’a pas de genre: Ces femmes qui conduisent le changement

Leïla Doukkali

Dossier du mois

Une leader à la tête de l’AFEM 

Leïla Doukkali

Diplômée en gestion et relations internationales de l’Université  de Paris I – Panthéon Sorbonne et titulaire d’un  Bachelor en Business Administration de l’Université européenne  de Toulouse, Leïla Doukali, la maman, est une femme d’affaires  qui porte plusieurs casquettes. Récemment, elle est élue  présidente de l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises  du Maroc (AFEM).

Avant d’être élue, récemment, à la tête de l’AFEM au mandat  2019-2022, Leïla Doukali a accompagné cette association, depuis  son lancement en 2000. Elle a également assuré les postes  de Vice-Présidente et Présidente de la Commission Communication,  pendant de longues années. Sa principale ambition  aujourd’hui est de rendre l’AFEM forte sur l’échiquier économique.  « Je l’ai en moi cette association », affirme la nouvelle  présidente.

Parallèlement, c’est une cheffe d’entreprise qui gère une entreprise  familiale dans l’agro-alimentaire et le négoce en plus  de mode. Son intérêt pour la politique l’emmène à la création  d’une commission inédite France – Maroc « Les Républicains »  qui ambitionne d’initier un programme d’actions et d’échanges  afin de consolider un pont entre les deux communautés, ainsi  que d’encourager les femmes marocaines à plus d’adhésion au  sein des partis politiques.


Souad Mekkaoui est la Directrice de la Rédaction de « Maroc diplomatique ». Une passion pour l’écriture et un irrésistible désir de communiquer. Auparavant professeur de langue française, écrivaine et aujourd’hui journaliste en charge de « Maroc diplomatique » dans ses versions écrite et numérique, Souad Mekkaoui, auteure de Plus forte que la souffrance et Femmes au purgatoire, elle est aussi une femme engagée avec sa plume contre les abus de tous genres, sociétaux et moraux. Son style s’inspire de l’impertinence, il nous livre en revanche une vision pertinente des choses, il questionne…