Le long métrage marocain Iperita récompensé au Festival du film oriental de Genève

Le long métrage marocain Iperita récompensé au Festival du film oriental de Genève

Le long métrage Iperita, du metteur en scène marocain Mohamed Bouzaggou, a reçu la mention spéciale de la critique du 13ème Festival du film oriental de Genève (FIFOG).

Lors de la cérémonie de clôture de cette manifestation culturelle samedi soir, le jury a récompensé le film marocain “pour avoir traduit un silence oppressant, intéressant d’un point de vue cinématographique”.

Cette production de 115 minutes retrace l’histoire de José, un militaire retraité de l’aviation espagnole qui avait assisté au bombardement et au largage de gaz moutarde sur les populations civiles lors de la guerre du Rif, ayant opposé entre 1921 et 1926 les tribus rifaines à l’armée espagnole. Soixante ans plus tard, l’ancien militaire espagnol décide de revenir sur les lieux du “crime”.

Le FIFOG d’or de la compétition officielle a été décerné à Mahmoud Ghaffari (Iran) pour son film “Soheila”, alors que dans la catégorie des courts métrages, le premier prix est revenu à Onur Yagiz (Turquie) pour son long métrage “Toprak”.


>>Lire aussi: Francophonie: le film marocain « Aïda » projeté à Istanbul

Au volet des documentaires, l’Iranien Mehrdad Oskouei s’est distingué pour son film “des Rêves sans Etoiles”. Dans la compétition scolaire, les réalisateurs Basma Farhat (Liban), Sadam Wahidi (Afghanistan) et Baqeral-Rubaie (Irak) ont été primés par des FIFOG d’or respectivement pour leur film “The Shield That I Carry”, “You Are Not American” et “The Violet”.

Placée sous le patronage de la Commission suisse pour l’UNESCO, cette 13ème cuvée a valorisé les films de femmes et ceux donnant une vision positive de celles-ci. Les jeunes sont aussi mis en valeur avec l’exposition de leurs créations. Un total de 102 films, dont 40 réalisés ou co-réalisés par des femmes, étaient à l’affiche du FIFOG dont le coup d’envoi a été donné ce week-end.

La distribution des prix aux heureux lauréats a été suivie par la projection du film “Petits bonheurs” du réalisateur marocain Mohamed Chrif Tribek. La programmation marocaine dans le cadre du festival genevois a porté également sur la projection du long métrage “Le claire obscur” de Khaoula Assebab.