Le “Made in Morocco”, une composante essentielle de la reprise de l’économie marocaine

La lutte contre la propagation de la Covid-19 est désormais l’affaire de tous et de toutes. Les Marocain.e.s se sont mobilisé.e.s, chacun de son côté, pour soutenir l’économie marocaine face aux conséquences de la crise sanitaire. A cet effet, PAR3 COM, dirigée par Bouchra Outaghani, lance une campagne de communication citoyenne pour inciter et sensibiliser le grand public à privilégier les produits «Made in Morocco ».

Les initiatives individuelles et citoyennes ne cessent de se multiplier, depuis le début de cette crise sanitaire, en vue de soutenir les emplois et l’économie du Royaume. Dans ce cadre, l’agence PAR3 COM s’est jointe à cet élan de solidarité, à travers une campagne citoyenne, déclinée sous le hashtag #consommonsmarocain, visant à appeler et à sensibiliser tous les citoyens à « consommer marocain » pour soutenir les entreprises locales.

Jointe par MAROC DIPLOMATIQUE, Bouchra Outaghani, DG de l’agence et Présidente de la Fédération du Commerce et Services (FCS) de la CGEM, nous confie que l’initiative est le résultat  d’une idée collective que tous les membres de l’équipe Par3 Com ont eue suite à « une prise de conscience générale pendant le confinement ».

Selon la DG de Par3 Com, « en voyant la détresse de certaines familles et les nombreux emplois menacés, nous nous sommes rendus compte que privilégier les produits locaux pouvait contribuer à soutenir l’économie marocaine menacée par cette situation économique inédite ». Et d’ajouter : «En tant qu’agence de communication, cette initiative de lancer cette campagne était pour nous une manière de mettre à contribution notre savoir faire et nos convictions pour participer à l’effort collectif de solidarité citoyenne », précise-t-elle.


L’agence vise ainsi à « sensibiliser le grand public sur ce type d’action citoyenne qui permet de contribuer, à l’échelle de chacun, à préserver des emplois et sauver des familles fortement impactées par la fermeture de leurs commerces », ajoute la même source.

Concernant le dispositif de communication prévu par l’agence, « Nous avons, de notre côté, développé des messages de sensibilisations à relayer, via des vidéos, stories, pages sur les réseaux sociaux… Le bouche à oreille permettra ensuite de propager et de renforcer ce message efficacement et de permettre une réelle prise de conscience », explique-t-elle.

Compétitivité et qualité

Pour Bouchra Outaghani, le “Made in Morocco” est « une composante essentielle de la reprise de l’économie marocaine et favoriser les produits nationaux permettra aussi de contribuer à la sauvegarde de l’économie marocaine ».


Ainsi, la mise en avant du “Made in Morocco” en tant que produits de qualité permettra, Selon la DG de Par3 Com, de « redynamiser l’industrie marocaine et de soutenir les entreprises affectées par la crise économique liée à la pandémie ».

En effet, encourager les produits locaux semble être la première piste à exploiter pour redynamiser l’industrie marocaine après la pandémie. Mais, les enjeux de celle-ci sont multiples. Selon la même source, « le premier enjeu est la compétitivité et la valorisation de la qualité des produits marocains. Cela contribuera aussi au rayonnement du savoir faire marocain à l’étranger pour relancer la production intérieure », indique la présidente de la FCS.

Elle poursuit : « Nous sommes convaincus que cette action ne peut avoir qu’un impact positif sur l’économie. Une économie relancée et une meilleure dynamique pour le pays qui doit s’appuyer sur les richesses à disposition. Face à ses défis, encourager le “Made in Morocco” est un premier pas vers une nouvelle ère économique viable et durable », conclut-elle.