A LA UNEMaroc

Le Maroc attache une grande importance au projet « Zoonotic Disease Integrated Action »

Le Maroc attache une grande importance au projet « Zoonotic Disease Integrated Action » (ZODIAC) tel qu’il a été approuvé par la 64éme Conférence générale de l’AIEA sous la présidence marocaine, et se félicite de l’état d’avancement de la mise en œuvre présenté aux États membres en septembre 2021, a affirmé lundi l’ambassadeur représentant permanent du Royaume à Vienne, Azzeddine Farhane.

“Le Maroc qui demeure convaincu de l’importance de l’initiative ZODIAC, note avec satisfaction qu’en novembre 2021, 147 États membres ont désigné leur Coordonnateurs Nationaux ZODIAC, ce qui signifie la portée mondiale de l’initiative », a affirmé M. Farhane qui présentait la déclaration du Royaume au Conseil des Gouverneurs de l’AIEA au titre du Point 2 sur « la Coopération technique : programme de l’Agence proposé pour 2022-2023 ».

Il s’est félicité, également, que l’initiative ZODIAC ait engagé des discussions avec d’autres organisations internationales et initiatives mondiales pour lutter contre les zoonoses nouvelles et réémergentes.

« Le Maroc, qui a contribué financièrement, à la mise en œuvre de l’initiative ZODIAC, encourage l’Agence à poursuivre ses efforts pour renforcer la mobilisation de ressources supplémentaires et encourage tous les États membres en mesure de contribuer à soutenir davantage cette initiative », a plaidé le diplomate marocain.

D’autre part, M. Farhane a relevé que le Maroc apprécie, à sa juste valeur, la contribution aux travaux de l’AIEA à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) qui s’est déroulée au Royaume Uni, pour promouvoir les utilisations pacifiques de l’énergie et applications et techniques nucléaires dans le domaine du changement climatique.

A cet égard, a-t-il soutenu, le Maroc qui a abrité la COP22 à Marrakech en 2016, a participé à haut niveau à cette Conférence au cours de laquelle la délégation marocaine a présenté les politiques et stratégies ambitieuses que le Royaume a engagées avec succès, afin de consolider les bases du développement durable, encourager la transition énergétique et soutenir les technologies propres, et ce, dans le cadre du renforcement de la contribution effective du Maroc aux efforts internationaux dans le domaine du changement climatique.

Le Royaume a participé, également, au Sommet des dirigeants des pays africains qui s’est réuni, le 3 novembre en marge de la COP26, sur l’Accélération de l’adaptation au climat en Afrique, a-t-il rappelé, notant que le Sommet a exhorté le monde à renforcer son soutien au continent africain, qui doit s’adapter aux effets néfastes du changement climatique, notamment à ses conséquences humaines dévastatrices.

Il a, en outre, indiqué que la délégation marocaine prend note des documents qui présentent le Programme de Coopération Technique (PCT) de l’Agence pour le cycle biennal 2022-2023 et détaillent aussi bien les ressources financières nécessaires pour atteindre les objectifs de ce programme, que les projets en cours approuvés dans des programmes de Coopération Technique antérieurs, nécessitant des ressources financières supplémentaires.

Le Maroc se félicite, a-t-il enchainé, des efforts déployés par le Secrétariat pour s’adapter aux défis découlant de la propagation de la pandémie Covid-19, lors de la mise en œuvre du cycle du PCT 2020-2021, et durant la préparation du programme et budget 2022-2023, en continuant à collaborer étroitement avec les États Membres pour la conception du nouveau programme de la Coopération Technique 2022-2023.

Et de souligner que le Maroc, qui contribue de manière régulière au Fonds de Coopération Technique et honore ses engagements, demeure convaincu que la Coopération Technique devrait bénéficier d’un financement sûr, prévisible et durable pour une meilleure concrétisation des projets de coopération technique.

M. Farhane a relevé par ailleurs que le Maroc souscrit, également, au principe selon lequel le PCT doit s’aligner aux priorités nationales de chaque État Membre, notamment les pays en développement.

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page