Le Maroc déploie de grands efforts pour atteindre les ODD dans le domaine de la santé

ODD

Le Maroc déploie de grands efforts pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) dans le domaine de la santé d’ici 2030, a affirmé le Ministre de la Santé, M. Anass Doukkali, jeudi à New Delhi.

“Le ministère de la Santé du Royaume s’engage pleinement à réaliser ces Objectifs. Il a lancé en septembre dernier le ‘plan de santé 2025’ qui dresse les actions majeures à entreprendre pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des adolescents”, a souligné M. Doukkali lors de son intervention au 4ème Forum du Partenariat pour la Santé de la Mère, du Nouveau-né et de l’Enfant (PMNCH).

Ce plan élaboré dans le cadre d’une approche participative avec tous les partenaires et parties prenantes accorde une place de choix à la Santé familiale, a-t-il indiqué.

Trois domaines clés ont été ainsi identifiés pour atteindre les objectifs assignés portant principalement sur le recensement de tous les décès de mères, de nouveau-nés et d’enfants pour adopter une meilleure stratégie sanitaire, l’évaluation et l’amélioration de la qualité des soins dispensés à la mère, au nouveau-né et à l’enfant et l’amélioration du bien-être de la famille, a-t-il fait savoir.

“Ces trois domaines sont conformes à la stratégie globale des Nations unies qui est axée sur la responsabilisation pour une meilleure gouvernance, la décentralisation, la mobilisation sociale, l’engagement communautaire, l’augmentation du soutien financier, l’établissement des partenariats et l’adoption d’une approche multisectorielle pour traiter les déterminants sociaux”, a souligné M. Doukkali, qui était accompagné à ce Forum par le directeur du Centre de santé reproductive CHU Ibn Sina à Rabat, Rachid Bezad.


La dernière enquête nationale sur la Population et la Santé familiale publiée en 2018 a montré que le Maroc a réussi à réduire le taux de la mortalité maternelle de 112 à 72,6 pour 100.000 naissances vivantes (NV) entre 2010 et 2018, s’est félicité M. Doukkali.

L’enquête a également indiqué une baisse de la mortalité infantile et juvénile de 30,5 en 2011 à 22,16 en 2018 pour 1.000 naissances vivantes, une augmentation du taux de prévalence contraceptive de 67,4% à 70,8% et une amélioration de la couverture en soins prénatals de 77,1% à 88,4% pour la même période 2011-2018, a-t-il indiqué.

→ Lire aussi : Doukkali s’entretient avec son homologue indien au sujet de la coopération dans la télémédecine

Le Royaume est parvenu également à réaliser d’autres progrès pour le bien être de la famille, notamment l’augmentation du taux d’accouchements assistés de 73,6% en 2011 à 88,6% en 2018 et une augmentation du nombre d’espaces de santé pour les jeunes de 1 en 2004 à 30 en 2017, a-t-il fait observer.


Actuellement, il est largement admis que la santé des mères, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents est étroitement liée aux caractéristiques sociodémographiques, qui sont orientées vers le mode de reproduction des femmes, leur niveau de vie et les conditions de l’ environnement externe, a-t-il poursuivi.

Le Forum des partenaires offre une plateforme aux intervenants, aux partenaires et aux organisations concernées pour harmoniser leurs objectifs, leurs stratégies et fédérer leurs ressources, en plus de se concerter sur les actions prioritaires à même d’améliorer la santé maternelle, néonatale, infantile et des adolescents.

Les objectifs spécifiques du forum consistent notamment à mobiliser une plus grande cohésion politique pour mener à bien le programme “survivre-prospérer-transformer” de la Stratégie mondiale, partager des connaissances et améliorer la collaboration intersectorielle dans le domaine de la santé et les secteurs connexes tels que la nutrition, l’environnement, l’éducation, les infrastructures et l’emploi.

Les travaux de ce 4ème Forum sont axés sur l’amélioration de l’action multisectorielle, le partage des solutions et la saisie des meilleures pratiques et stratégies dans le secteur de la santé maternelle et infantile.


Il sera également l’occasion de souligner l’importance d’une responsabilisation centrée sur la personne de façon à apporter des témoignages sur les réalités vécues par des femmes, des enfants et des adolescents par le biais de programmes novateurs et de projets créatifs.

Le PMNCH est une alliance regroupant plus de 1.500 organisations et communautés de la santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile et d’autres partenaires qui ont une influence dans le domaine de la santé.

Le but de cette alliance est la réalisation des Objectifs du Développement Durable des Nations Unies dans le domaine de la santé, notamment la réduction de la mortalité infantile, l’amélioration de la santé maternelle et la mobilisation des efforts des partenaires pour assurer aux femmes et aux enfants des prestations de santé de qualité.