A LA UNEMaroc

Le Maroc est un Etat pivot largement respecté à l’échelle internationale, continentale et régionale

Le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, est devenu un Etat pivot largement respecté à l’échelle internationale, continentale et régionale, a souligné l’analyste politique et responsable du Centre Atlas d’analyse des indicateurs politiques et institutionnels, Mohamed Bouden.

Pour M. Bouden, qui était l’invité jeudi de l’émission matinale de la Radio d’information marocaine « RIM RADIO », le Maroc, un Etat pivot qui tend à décroître son influence sur la scène internationale, a pu, grâce au leadership de SM le Roi, s’assurer une position distinguée parmi les nations, lui permettant de maintenir une coordination constante avec de nombreux pays.

Et de souligner que la bonne réputation dont jouit le Royaume est le cumul de nombreuses données historiques, stratégiques et institutionnelles, faisant référence à cet égard à l’ancestralité et l’importance stratégique du Maroc dans la région et à la force de ses institutions et leurs précieuses contributions à divers initiatives internationales.

L’analyste politique a mis en avant également les succès de la diplomatie marocaine et la contribution efficace et constructive du Royaume à divers événements et instances aux niveaux international, continental et régional, qui ont fait du Maroc une force efficace et centrale.

→ Lire aussi : Le Maroc peut agir comme «cadre intégrateur» entre l’Europe et l’Afrique

Dans ce contexte, M. Bouden a évoqué le rôle positif du Maroc dans les efforts visant à parvenir à une solution à la crise libyenne, soulignant que le Royaume est devenu la capitale de la médiation régionale qui aide à trouver des solutions loin des intérêts étroits et des agendas privés.

Sur le plan africain, le président du Centre Atlas d’analyse des indicateurs politiques et institutionnels a mis en avant l’importance du retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), rappelant le discours historique prononcé par le Souverain à Addis-Abeba à l’occasion du 28e Sommet des chefs d’État et chefs de gouvernements des pays membres de l’Union (janvier 2017).

Pour lui, le Maroc a réalisé de nombreux acquis depuis son retour à l’Union, notamment au niveau de la contribution à l’action collective continentale et la recherche de solutions aux problèmes et défis auxquels fait face le continent.

Sur le plan interne, l’analyste politique a insisté sur l’importance des acquis réalisés par le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi au cours des deux dernières décennies, notamment en matière de promotion des droits de l’Homme et de la démocratie, ce qui a contribué au renforcement du rayonnement du Royaume à l’international.

Et de conclure que le capital humain est une pierre angulaire des politiques internes du Royaume, citant à titre d’exemple le lancement des travaux de construction de Cités des Métiers et des Compétences, appelées à soutenir la jeunesse et lui ouvrir la voie du monde des entreprises et de l’entrepreneuriat.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page