A LA UNEMaroc

Le Maroc et le Malawi, des relations en développement depuis le retrait de la reconnaissance de la fantomatique “rasd”

Les relations entre le Maroc et le Malawi ont connu un développement important dans tous les domaines depuis que ce pays de l’Afrique australe a retiré sa reconnaissance de la fantomatique “rasd”, a souligné, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita.

Aujourd’hui, il y a la Haute volonté de SM le Roi Mohammed VI et du Président du Malawi Lazarus Chakwera de développer les relations de manière approfondie et d’activer les mécanismes de coopération bilatérale“, a indiqué M. Bourita, qui s’exprimait lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec son homologue du Malawi, Eisenhower Nduwa Mkaka.

Nous nous sommes convenus de la tenue, au début de l’année prochaine, d’une commission conjointe en vue de développer les relations économiques, en particulier dans le domaine agricole et technique, et du soutien académique aux étudiants malawiens au Maroc dans le cadre de bourses offertes par l’Etat marocain“, a-t-il fait savoir.

→ Lire aussi : Le Malawi annonce l’ouverture d’un Consulat à Laâyoune

Le Maroc et le Malawi ont la même position sur plusieurs questions, notamment celles relatives à la paix et la sécurité en Afrique subsaharienne, et “sur lesquelles la coopération sera très importante”, a poursuivi le ministre. Ce développement des relations avec le Malawi s’inscrit, a-t-il ajouté, dans le cadre de la Haute volonté de SM le Roi de s’ouvrir sur les pays africains anglophones, d’établir des canaux de communication avec eux et de se mettre d’accord sur des projets de développement dans tous les domaines, relevant à cet effet l’ouverture prochaine d’une représentation marocaine au Malawi.

Ainsi, le ministre marocain a saisi cette occasion pour remercier son homologue du Malawi pour le soutien ferme et constant de son pays à la souveraineté du Royaume sur son Sahara et à son intégrité territoriale.

Évoquant l’ouverture d’un consulat par le Malawi à Laâyoune, M. Bourita a fait valoir que ce consulat sera le 24ème dans les provinces du Sud et le 18ème d’un pays africain, soit le tiers du nombre total des États africains.

Ces États représentent toutes les régions du continent africain et le Malawi sera le 5è pays membre de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) à ouvrir un consulat dans le Sahara marocain, après la République Démocratique du Congo (RDC), la Zambie, Eswatini et Madagascar“, a-t-il relevé, félicitant à cet égard son homologue malawien pour la présidence par son pays du SADC à partir du mois prochain.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page