ban600

Le Maroc et les Pays-Bas conviennent de construire une unité pédagogique de stockage des oignons à El-Hajeb

Le Maroc et les Pays-Bas conviennent de construire une unité pédagogique de stockage des oignons à El-Hajeb

Une convention sur la construction d'une unité pédagogique de stockage moderne des oignons dans la zone d'El-Hajeb a été signée, mardi à Meknès, entre le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Maroc, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) et la Coopérative Agricole Marocaine de Meknès (CAM). 

Première de son genre au Maroc, cette unité industrielle sera conçue autour des techniques de stockage modernes des oignons et permettra d’enclencher une dynamique de l’offre exportable à travers un produit de qualité, adossé à un système de calibrage et de traçabilité. 

S'inscrivant dans le cadre de l’accompagnement assuré par le GCAM aux petits producteurs notamment pour soutenir leur accès aux nouvelles technologies de stockage et de conditionnement de leurs productions, la mise en place de cette unité a vocation à être une unité de démonstration, afin d’éliminer les pertes engendrées par le stockage traditionnel. 

Dans le cadre de cette convention, les Pays-Bas s’engagent à mener une étude économique préliminaire du projet de construction de l’unité pilote à El Hajeb, et à encourager les entreprises néerlandaises spécialisées à soumettre une offre compétitive et adaptée aux besoins du projet. 

Côté financier, l’Ambassade des Pays-Bas au Maroc apportera un soutien à hauteur de 10% des coûts de construction de l’unité.

>>Lire aussi : Le SIAM est une occasion pour donner « une image réelle » de l’agriculture marocaine

Avec une part de marché de plus de 15 % des exportations mondiales d’oignon, les Pays-Bas se positionnent comme leader de production et d’exportation d’oignon de qualité à l’échelle internationale et souhaitent partager avec le Maroc leur expertise dans cette filière à travers leur contribution à l’amélioration de sa productivité et de sa durabilité. A cet effet, des entreprises néerlandaises spécialisées seront mobilisées pour mettre à la disposition des agriculteurs marocains des solutions adaptées et efficientes de stockage et de conditionnement de l’oignon devant contribuer à l’atteinte des objectifs spécifiques du projet.

Le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts apportera de son côté, l’appui institutionnel nécessaire à la CAM afin de formaliser le projet d’agrégation des producteurs d’oignons, ainsi que l’appui financier à travers le Fonds de Développement Agricole qui participera au financement de l’unité à hauteur de 30%.

Quant au GCAM, il assurera l'accompagnement financier de la CAM pour la réalisation du projet et mettra à la disposition des investisseurs, les moyens financiers pour assurer la mise en place de futures unités de stockage d’oignons. 

Le groupe bancaire contribuera également à ce projet par un financier direct de 10% des coûts de construction de l’unité.

S'agissant de la CAM qui se chargera de l’exécution du projet, à travers l’acquisition du terrain support du projet au niveau de l’agropole de Meknès, elle supportera 50% des coûts de construction et d’équipement de l’unité, assurera l’encadrement des agrégés, approvisionnera ces derniers en intrants agricoles et procédera à l’acquisition de l’oignon au prix du marché. La production de l'oignon se chiffre à 900.000 tonnes, soit plus de 12% de la production nationale des cultures maraichères. Néanmoins, en dépit de ces performances, la méthode actuelle de conservation de l’oignon engendre une perte conséquente de la production pouvant atteindre plus de 30% sur 6 mois.

La région d’El Hajeb, totalisant à elle seule près de 5.000 ha d’oignons, produit en moyenne 210.000 T par an soit 23% de la production nationale. 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :