Le Maroc et l’Espagne soulignent l”exemplarité” de leur coopération en matière migratoire

Espagne

L’ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich et la Secrétaire d’État espagnole chargée de la Migration, Hana Jalloul Muro, ont souligné l”exemplarité” de la coopération maroco-espagnole en matière migratoire.

Lors de cette entrevue, tenue mardi au siège du Secrétariat d’Etat aux migrations à Madrid, les deux parties se sont félicitées des relations de coopération exemplaires entre les deux pays dans le domaine de la migration circulaire et régulière, évoquant, à cet égard, la campagne de recrutement de travailleuses saisonnières marocaines dans la province de Huelva (sud), une opération qui a été lancée en 2001, indique un communiqué de l’Ambassade du Maroc.

Cette rencontre, première du genre avec la responsable espagnole depuis sa prise de fonction, a été l’occasion de saluer l’excellence des relations de partenariat entre le Maroc et l’Espagne, qui témoigne de l’amitié traditionnelle unissant les deux pays et de l’énorme potentiel de coopération bilatérale dans tous les domaines.

Elle a permis aussi de mettre en avant la convergence des points de vue des deux pays sur différents sujets et de réaffirmer l’entière disposition des autorités des deux pays à travailler de concert dans tous les domaines d’intérêt commun.

Mme Benyaich a, dans ce cadre, passé en revue les réformes politiques, économiques et sociales menées par le Maroc, grâce à la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, et les avancées réalisées par le Royaume dans différents domaines, qui lui ont permis de se placer à l’avant-garde dans le monde arabo-musulman en général, et au Maghreb en particulier. Pour sa part, la responsable espagnole a mis en exergue les relations excellentes de coopération entre les deux pays dans le domaine de la gestion des flux migratoires, et le haut niveau d’entente et de confiance mutuelle existant entre son pays et le Maroc, faisant part de son entière disposition à travailler avec les autorités marocaines.

Après avoir indiqué que les questions liées à la migration sont complexes et ne peuvent être réglées uniquement par une approche sécuritaire, la secrétaire d’Etat a souligné la nécessité de mettre en place une véritable politique européenne de migration et d’asile, qui doit, selon elle, allier dialogue et collaboration avec les pays d’origine et de transit des migrants.