ban600

Le Maroc et l’Inde signent un mémorandum d’entente pour renforcer la coopération dans les domaines des mines et de la géologie

Le Maroc et l’Inde signent un mémorandum d’entente pour renforcer la coopération dans les domaines des mines et de la géologie

 Le Maroc et l'Inde ont signé, mercredi à New Delhi, un mémorandum d’entente visant à renforcer la coopération entre les deux pays dans les domaines des mines et de la géologie.

Signé par le ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah et le ministre indien des mines, Narendra Singh Tumar, le mémorandum d’entente couvre les domaines de développement des infrastructures géologiques, la réalisation de cartes géologiques, géophysiques et géochimiques, le renforcement de la recherche scientifique et l’évaluation du potentiel des ressources minérales. Le mémorandum d’entente prévoit également la constitution d'une commission mixte chargée de superviser sa mise en œuvre, d’encourager l’établissement d’accords qualitatifs entre des organismes, des institutions publiques et privées et des entreprises des deux pays pour mener des activités et des projets de coopération bilatérale.

Lors de ses entretiens avec son homologue indien, M. Rabbah, qui préside une délégation marocaine à la 16ème réunion ministérielle du Forum international de l’énergie, a indiqué que le Maroc ambitionne d’instaurer un partenariat stratégique avec l’Inde dans le domaine des phosphates, précisant que le Royaume vise à établir davantage de partenariats en matière d’investissement avec des pays comme l’Inde, le Niger, où le Maroc possède des investissement de 3 milliards de dollars, le Brésil, le Canada, les Etats-Unis et l’Ethiopie avec 10 milliards de dollars.

>>Lire aussi : L’Inde, la France et le Maroc appelés à asseoir une coopération tripartite pour soutenir le développement et la paix en Afrique

Le ministre a ajouté que le Maroc est l’un des pays les plus importants dans la production des phosphates avec des investissements qui vont culminer à 20 milliards de dollars à l’horizon de 2025 par le biais de l’Office chérifien des phosphates qui a lancé des jumelages avec des entreprises indiennes, soulignant l’existence de plusieurs opportunités d’investissement sur le marché marocain qui peut être une base d’affaires pour l’Inde. Pour sa part, M. Singh Tumar a relevé que l’Inde, qui dispose de grands atouts dans les domaines des mines et de l’énergie, alloue des fonds importants pour développer l’énergie propre, estimant que son pays dispose d’une grande expérience dans ce domaine.

A cet égard, il a appelé à consolider davantage les relations entre l’Inde et le Maroc, exprimant la disposition du gouvernement indien à partager son expertise avec le Royaume à travers une coopération bilatérale à la hauteur du partenariat existant entre les deux pays. La délégation marocaine s’est par ailleurs réunie avec des responsables de la Compagnie nationale indienne de l’électrification rurale dans le but d’échanger les expertises et les bonnes pratiques. A cette occasion, les responsables indiens ont passé en revue le modèle indien dans le domaine de financement des infrastructures énergétiques dans le monde rural. 

La délégation marocaine a souligné à l’issue de cette réunion l’importance de cette démarche qui va permettre de lancer des investissements dans le domaine de la valorisation du réseau national d’électricité pour accompagner la stratégie marocaine en matière des énergies alternatives qui nécessitent des infrastructures spéciales et des financements intelligents. Le ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, a pris part aux travaux de la 16 ème réunion ministérielle du Forum international de l’énergie. Il s’est également entretenu avec des responsables indiens, notamment le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Mubashar Jaouad Akbar et le secrétaire général du Forum, Sun Zhang.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :