Le Maroc parmi les pays pionniers en matière de vaccination

le Maroc

Grâce à la Haute sollicitude de SM le Roi Mohammed VI et à l’implication effective de SAR la Princesse Lalla Meryem, le Maroc fait partie des pays pionniers qui se sont engagés pour assurer aux enfants le droit à la santé en leur permettant l’accès à des vaccins sûrs, efficaces, de bonne qualité et gratuits, a affirmé, jeudi à Casablanca, le ministre de la Santé Anas Doukkali, dans une allocution lue en son nom à l’occasion de la commémoration de la Semaine mondiale de la vaccination.

Cet accès se fait selon les objectifs et les principes directeurs tracés par le Plan d’Action Mondial des Vaccins (2011-2020), les recommandations du Groupe stratégique consultatif d’experts de l’OMS (SAGE) sur la vaccination et celles du Comité national technique et scientifique consultatif de vaccination, a souligné le ministre dans cette allocution lue par le directeur de la population à ce département, Abdelhakim Yahyane, lors d’une rencontre organisée par les Sociétés savantes pédiatriques au Maroc.

Actuellement, le ministère, à travers le Programme National d’Immunisation (PNI), assure la disponibilité de façon continue, équitable et gratuite de 13 vaccins, pré-qualifiés par l’OMS, dont 12 pour les enfants de moins de 5 ans et 1 vaccin pour les femmes en âge de procréer au niveau des 2.760 établissements de soins de santé primaire et des maternités hospitalières, a expliqué M. Doukkali, au cours de cette rencontre tenue sous le thème “Pour se protéger des maladies, continuons la vaccination“.

Il a expliqué que les efforts déployés pendant plusieurs années en termes de sécurisation du financement des vaccins, du renforcement de la chaîne de froid, de capacitation des professionnels de santé, de communication et de mobilisation des partenaires ont permis au Royaume de ne pas enregistrer de cas de poliomyélite et de diphtérie respectivement depuis 1987 et 1991, d’être le premier pays de la Région EMRO (Méditerranée orientale) à avoir certifié en 2002 l’élimination du tétanos néonatal et de réduire de plus de 85% le nombre de cas de méningites à Haemophilus influenza type b et d’être, actuellement, en phase de pré-élimination de la rougeole.

→ Lire aussi : New York ordonne la vaccination obligatoire contre la rougeole


M. Doukkali a également fait observer que dans le cadre du Plan Santé 2025, le ministère a décidé de renforcer le Programme National d’Immunisation à travers des actions pertinentes visant l’amélioration de la qualité des prestations et le renforcement du calendrier national de vaccination par l’introduction d’autres vaccins, notamment, la vaccination contre le HPV, responsable du cancer du col utérin. Le Maroc célèbre chaque année, la Semaine mondiale de la vaccination pour démontrer, notamment, l’apport des vaccins pour la santé des enfants et de la communauté et rappeler que la vaccination systématique constitue le fondement d’un système de santé solide, a-t-il dit.

Pour sa part, le président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM), Moulay Said Afif, le Maroc est inscrit pleinement dans la stratégie mondiale de la vaccination avec des réels acquis historiques et une dynamique positive qui sera maintenue à travers notamment l’ajout de nouveaux vaccins. M. Afif, spécialiste en pédiatrie, a souligné l’importance de la prévention des maladies infectieuses évitables par la vaccination au-delà de l’enfance, mettant l’accent sur les avantages des vaccins chez les enfants, les adolescents et les adultes.

De son côté, le président du Comité national technique et scientifique consultatif de vaccination, le Professeur Moulay Tahar Alaoui, a estimé que le Maroc a entrepris de grandes actions depuis des décennies dans le domaine de la vaccination, ce qui a permis d’éradiquer plusieurs maladies.

Le Royaume dispose d’une politique de santé des plus avancés particulièrement en termes de vaccination, a-t-il expliqué, mettant l’accent sur le rôle du comité national national en la matière. D’autres intervenants ont passé en revue les progrès réalisés dans la mise en œuvre des domaines d’action du Programme national de vaccination (PNV), tout en insistant sur la valorisation du partenariat Public/Privé qui présente un intérêt crucial pour la complémentarité du calendrier vaccinal.