A LA UNESociété

Le Maroc participe au lancement du Réseau du développement économique des femmes unies

Une quarantaine de femmes d’affaires et d’entrepreneurs issues de plusieurs pays, dont le Maroc, ont participé jeudi au lancement virtuel du Réseau du développement économique des femmes unies.

Cet évènement, qui a connu la participation de femmes des Etats-Unis, de Bahreïn, du Maroc, d’Israël, des Emirats Arabes Unis, du Soudan, d’Ouzbékistan et du Kosovo, a été organisé par l’ambassadrice itinérante américaine pour les dossiers relatifs aux femmes dans le monde, Kelley Currie, l’Envoyé spécial américain pour la normalisation économique, Aryeh Lightstone, ainsi que la vice-présidente de la Société américaine de financement du développement international (DFC) et directrice générale pour les enjeux féminins dans le monde, Charity Wallace.

Dans un communiqué, le département d’Etat américain a indiqué que le lancement de ce Réseau intervient dans la foulée de la signature des Accords d’Abraham en 2020, notant que les pays signataires ont œuvré pour “établir une paix chaleureuse et inclusive et développer des partenariats économiques entre les pays”.

“Dans le but d’atteindre ces objectifs, l’avancement de l’autonomisation économique des femmes revêt une place de choix”, souligne la diplomatie américaine.

“Le Réseau du développement économique des femmes unies servira de plateforme pour établir des liens et de la confiance entre les femmes de chaque pays, permettant d’approfondir la coopération régionale élargie promise par les Accords d’Abraham”, ajoute-t-on.

Le département d’Etat relève que le Réseau permettra aussi de faire avancer l’autonomisation des femmes et l’entrepreneuriat, “une facette majeure de la politique étrangère américaine”, en droite ligne de l’Initiative de développement et de prospérité des femmes (W-GDP) lancée par la Maison Blanche.

S’adressant aux participants à cet évènement, M. Lightstone a relevé que dans le monde des affaires, “vous recherchez les tendances et les tendances en matière d’autonomisation économique des femmes sont positives”.

L’entrepreneuriat féminin dans les pays membres de ce Réseau a un “potentiel illimité”, a-t-il affirmé.

La naissance du Réseau intervient dans la foulée de l’annonce la semaine dernière de l’initiative 2X MENA, lancée au Maroc par l’ambassadrice Currie et Mme Wallace, rappelle le communiqué du département d’Etat américain.

Ladite initiative devra mobiliser un milliard de dollars d’investissements dans des projets qui feront progresser l’autonomisation économique des femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA).

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page