Le Maroc présent lors du forum sur “diversité culturelle et développement humain”

Un Forum sur le thème “culture, identité et développement humain” sera organisé mardi 23 et mercredi 24 février  à Séville par la Fondation des trois cultures de la Méditerranée, avec la participation d’une pléiade de responsables et d’intellectuels de l’Espagne, du Maroc et d’autres pays maghrébins.

Organisé en partenariat avec le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, le forum sera centré sur l’interaction du pays ibérique, surtout la région de l’Andalousie, avec les pays maghrébins, notamment le Maroc, en tant qu’espace physique représentant la porte de la Méditerranée et lieu privilégié pour mettre en valeur d’une énorme richesse culturelle, indique la fondation dans un communiqué.

Cet événement, a été conçu dans une volonté de contribuer à la consolidation des relations historiques et culturelles qui unissent les deux rives de l’espace méditerranéen, ainsi que dans le but d’explorer des synergies visant la promotion de la bonne cohabitation et le développement humain, dans un esprit d’échange, de tolérance et d’ouverture.
Les grandes lignes du programme de ce forum s’articulent autour de deux conférences : la première sera axée sur les valeurs communes sur lesquelles doivent être fondées la cohabitation et la coopération, à savoir le respect de la diversité. La seconde sera focalisée sur la diversité culturelle comme source de richesse et de développement social.

Des panels d’experts aborderont des questions telles que les approches pratiques de la gestion de la diversité, la coopération culturelle en tant que facteur d’entente, ainsi que les instruments financiers disponibles à cet effet.
Le rôle des universités dans la démocratisation de la culture et l’accès à la société de la connaissance, la mise en valeur du patrimoine, le rôle du tourisme culturel, les centres historiques andalous et les médinas comme modèle vivant de cohabitation, figurent aussi parmi les thèmes qui seront évoqués.


Le programme de cette rencontre prévoit, en outre, deux soirées de musique andalouse illustrant l’un des exemples des manifestations artistiques qui unissent les deux rives de la Méditerranée.
Un orchestre regroupant des musiciens en provenance du Maroc, d’Algérie et de la Tunisie présentera une Nouba unissant les trois écoles historiques de la musique d’Al Andalous.
L’objectif de cette action est de faire de l’un des éléments les plus emblématiques de ce patrimoine commun, la musique arabo-andalouse, un outil de rapprochement, de tolérance et de développement humain, dans la perspective de son inscription sur la Liste du Patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Maroc Diplomatique avec MAP