A LA UNESantéSociété

Le Maroc réalise des avancées “notables” en matière de santé reproductive

Le Maroc a réalisé des avancées “notables” en matière de santé reproductive grâce à l’action commune et synergique de plusieurs intervenants, a souligné le directeur de la santé de la population au ministère de la Santé, Abdelhakim Yahyane.

La santé sexuelle et reproductive continue à retenir l’attention croissante de tous les intervenants et susciter leur mobilisation en ciblant la convergence de leurs actions pour accomplir des progrès importants en harmonie avec les cibles de l’agenda mondial de développement, a affirmé M. Yahyane, lors de la cérémonie de lancement du consortium pour les droits à la santé sexuelle et reproductive.

Dans ce sens, le ministère de la Santé a élaboré la Stratégie nationale de la santé sexuelle et reproductive, au titre de la période 2021-2030, qui constitue une opportunité pour s’adapter aux nouveaux défis et mieux répondre aux besoins des individus en santé sexuelle et reproductive, a fait savoir le responsable.

Le département de tutelle a également mis en place plusieurs actions pour renforcer le partenariat stratégique avec les organisations de la société civile dans le but d’améliorer l’efficacité des services de la santé au Maroc, a indiqué le directeur, notant que ce partenariat est basé sur une approche participative en matière de conception et de mise en œuvre des programmes de santé notamment dans les domaines de la prévention.

→ Lire aussi : Projet de loi relatif à l’exercice de la médecine: des incitations pour attirer les médecins exerçant à l’étranger

Selon le directeur, la création de ce consortium dédié aux droits à la santé sexuelle et reproductive s’inscrit parfaitement dans le cadre de cette stratégie et témoigne de l’adhésion de la société civile à toutes les initiatives nationales qui visent l’amélioration de la santé de la population en général et de la santé sexuelle en particulier.

Conscient de la profonde transition qui se profile pour le système de santé national, le ministère invite l’ensemble des acteurs concernés à soutenir, d’une part, les chantiers menés par cette alliance, et d’autre part, à veiller sur la coordination et la concertation dans la mise en oeuvre de ses différentes actions, a conclu M. Yahyane.

Le Consortium compte sept organisations de la société civile agissant pour les droits reproductifs et l’égalité des sexes au Maroc.

Inclusif, innovant et ouvert sur son environnement, il vise à contribuer au suivi de la mise en œuvre des politiques publiques en matière de santé au Maroc, en particulier la réalisation de la stratégie nationale de la santé sexuelle et reproductive 2021-2030.

L’alliance va par ailleurs œuvrer pour promouvoir les droits s’y rapportant ainsi que pour appuyer l’offre des services et de l’information permettant aux femmes, aux hommes et aux jeunes de faire des choix éclairés. Des efforts vont également être consentis pour renforcer la connaissance et la recherche en la matière.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page