Le ministère de la Culture accorde un intérêt particulier aux sites historiques de Safi

le ministère de la Culture accorde un intérêt particulier aux sites historiques de Safi
le ministère de la Culture accorde un intérêt particulier aux sites historiques de Safi

Le ministère œuvrera, en collaboration avec l’ensemble des parties concernées, à traiter toutes les problématiques relatives à la réhabilitation des sites historiques menacés à Safi, dont notamment Ksar El Bhar, a souligné samedi à Safi, le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba.

Le ministère accorde un intérêt particulier à la préservation des sites historiques et leur réhabilitation afin qu’ils soient des lieux attractifs et une destination privilégiée des touristes marocains et étrangers, a indiqué M. Abyaba dans une déclaration à la presse lors d’une visite effectuée à plusieurs monuments historiques de la cité de l’Océan, dont Ksar El Bhar (château de la mer), la Cathédrale portugaise de Safi et Dar Es-Sultan.

Dans ce cadre, le ministre a salué la mobilisation et l’implication de toutes les parties concernées par la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel, dont les conseils élus, les autorités locales et les services déconcentrés.

“Ces monuments historiques sont des trésors du passé et du présent et nous ne ménagerons aucun effort pour les préserver aux générations futures”, a-t-il insisté, mettant en avant la richesse du patrimoine historique et patrimonial de la cité de l’Océan.

Lors de cette visite, M. Abyaba s’est rendu à Ksar El Bhar (château de mer), un joyau architectural unique à grande valeur patrimoniale et historique, qui fait la fierté des habitants de cette ville portuaire, qui est aujourd’hui menacée d’effondrement.


Ce site historique, où se côtoient à la fois, Histoire, art et architecture militaire caractéristique de l’époque coloniale manuéline, fait face à un processus de dégradation et de transformation dû aux vagues de la mer entraînant la disparition de plusieurs parties du ksar et l’apparition de cavités qui laissent infiltrer l’eau de mer aux autres parties du château mais aussi aux quartiers voisins (Hay de Rabat, Place de l’Indépendance).

Cette forteresse, dont les travaux de réalisation furent entamées en 1516 et s’étalèrent jusqu’en 1523, a été édifiée sur 3.900 m2, dans un site stratégique, permettant de contrôler le trafic portuaire et les routes côtières et l’ancien port de la ville (Mrissa Lkdima) ainsi que le trafic commercial dans l’embouchure de l’oued Chaâba.

La restauration du Ksar El Bhar est inscrite dans la liste des projets programmés dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine culturel par le ministère de la culture et de la communication à travers la vision du patrimoine 2020.

Ksar el-Bahr, est une forteresse élevée par les Portugais en 1507 pour servir de dépôt d’armes et utilisé en 1541, période de règne des Saâdiyines, comme rempart de défense de la ville contre les agressions militaires étrangères. Le Château de mer de Safi fut classé monument historique depuis les années 20 du siècle dernier.


Le ministre a également visité la Cathédrale portugaise de Safi, construite en 1519. Érigée sur les décombres de la Grande Mosquée, elle aurait servi jusqu’en 1541, date du retrait des Portugais, où elle fut en grande partie démolie. Il n’en subsiste que le chœur et la chapelle latérale droite.

Les parties conservées illustrent de par leurs conceptions et leurs décors l’architecture gothique de la Renaissance et plus particulièrement le style manuélin. Vu sa valeur historique et artistique, la cathédrale fut classée “Patrimoine national” depuis 1924.

M. Abyaba avait auparavant visité Dar Es-Sultan, une citadelle construite sous les Almohades (12è siècle). Son emplacement surplombant la médina de Safi et offrant une vue sur l’océan atteste du rôle militaire de cette fortification. Son rôle défensif va être mis en valeur par les Saadiens et c’est ainsi que Moulay Zidane l’a dotée de plusieurs canons de fabrication hollandaise.

Sous la dynastie Alaouite, la citadelle allait recevoir vers 1762 la Bahia, demeure palatiale construite par le prince Moulay Hicham fils du Sultan Sidi Mohammed Ben Abdellah.