Le ministère délégué chargé des MRE adopte le “bureau d’ordre digital”

MRE

Le ministère délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargé des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a adopté un “bureau d’ordre digital” pour tout son courrier administratif, ce qui va contribuer à rapprocher l’administration des Marocains du monde.

Cette mesure a été prise à la lumière de l’état d’urgence sanitaire dans le Royaume, en conformité avec les mesures préventives et de précaution prises pour éviter la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) entre les fonctionnaires et les administrés et en application de la circulaire du ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration relative aux services numériques de gestion du courrier administratif, ainsi que dans le cadre de la consolidation de la communication numérique avec les MRE, indique un communiqué du ministère.

Ce service est accessible via le lien (https://courrier.gov.ma/virtualbo) du portail du bureau d’ordre digital pour le courrier administratif, développé par l’Agence de développement du digital (ADD) pour la gestion électronique des flux des courriers entrants et sortants, où les citoyens, les entreprises, les administrations et les organismes publics peuvent déposer leur courrier auprès des administrations concernées en échange d’un accusé de réception numérique, ajoute le communiqué.

Parmi les mesures adoptées par le ministère pour réduire les échanges matériels de courriers et de documents administratifs figure l’adoption du service électronique “parapheur électronique”, a fait savoir la même source. Ces mesures viennent renforcer l’engagement du ministère délégué dans la mise en œuvre de ses priorités liées à la numérisation des services destinés à la diaspora marocaine et à la modernisation de l’administration, précise le communiqué.

Une batterie de mesures a été mise en place afin d’encourager et faciliter le télétravail, en fournissant les moyens informatiques nécessaires et en les adaptant en vue d’assurer la continuité des services du ministère, tout en assurant les conditions de sécurité sanitaire au profit des administrés et des fonctionnaires, selon le ministère.