Le ministre des Affaires étrangères sénégalais réitère le soutien de son pays au Maroc dans tous les foras régionaux et internationaux

Le ministre des affaires étrangères Sénégalais reçu par la présidente de la chambre des conseillers

Le ministre des Affaires étrangères sénégalais, Sidiki Kaba a réitéré le soutien de son pays au Maroc dans l’ensemble des foras et institutions régionaux et internationaux, soulignant que le Royaume et le Sénégal ont toujours adopté des positions concordantes concernant toutes les questions et œuvrent de concert au service de leurs intérêts communs.

Lors d’entretiens, vendredi à Rabat, avec la vice-présidente de la Chambre des Conseillers, Naila Tazi, en présence de l’ambassadeur du Sénégal à Rabat, Amadou Sow et du membre du bureau de la Chambre, Rachid El Maniari, M. Kaba s’est félicité du niveau des relations historiques, spirituelles, culturelles, politiques et économiques liant le Maroc et le Sénégal, tout en saluant la vision de SM le Roi Mohammed VI pour la réalisation d’un développement global et la promotion de la coopération Sud-Sud au niveau des pays africains.

Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, le chef de la diplomatie sénégalaise a souligné l’importance de la diplomatie parlementaire dans le renforcement de la dynamique distinguée que connaissent les relations entre les deux pays dans différents domaines et à tous les niveaux. Pour sa part, Mme Tazi a salué les relations fraternelles et historiques exemplaires unissant les deux pays dans tous les domaines, appelant à promouvoir ces relations, conformément à la vision des chefs d’État des deux pays et aux intérêts mutuels des deux peuples frères.

Elle a, dans ce sens, mis l’accent sur l’importance qu’accorde SM le Roi Mohammed VI à la coopération Sud-Sud, en tant que choix stratégique du Royaume du Maroc, notant que les deux pays développent une vision commune pour le renforcement d’un partenariat économique mutuellement bénéfique et adhérent au processus de consécration du développement économique du continent africain. Dans ce contexte, Mme Tazi a relevé que le Maroc et le Sénégal ont toujours eu une convergence de vues sur les questions régionales et internationales, ainsi que toutes les questions d’intérêt commun au service des deux pays et des deux peuples frères.


Au niveau parlementaire, elle a mis en exergue l’importance de la nouvelle composition de la Chambre des conseillers, qui se distingue par la pluralité et la diversité des composantes de la société qui y sont représentées, qu’elles soient politiques, économiques, syndicales ou territoriales, et le rôle assumé par la Chambre, via sa composante économique, dans la promotion du partenariat économique entre les deux pays. De même, elle a évoqué l’importance de la dimension parlementaire dans le renforcement et la consolidation des relations entre les deux pays, à travers la promotion de toutes les opportunités offertes et la concrétisation de projets et de programmes d’action communs.