Le musicien libanais Elias Rahbani n’est plus

Le musicien libanais Elias Rahbani s’est éteint, lundi à l’âge de 83 ans, après une carrière artistique riche et jalonnée de plusieurs chefs d’œuvre.

De nombreux artistes libanais et arabes ont déploré la disparition de Rahbani le qualifiant du “grand qui a quitté la scène artistique pendant la plus belle époque de l’histoire de la chanson libanaise et arabe”. Né en 1938 au gouvernorat du Mont-Liban, le défunt, qui fut également chef d’orchestre, compte à son actif une carrière artistique diversifiée et unique, fusionnant entre la composition, la distribution et l’écriture des paroles.

Feu Rahbani formait à côté de ses deux frères Mansour et Assi, ainsi que de la chanteuse Fairuz, ce qu’on qualifiait “d’âge d’or” de la télévision, du théâtre et de la musique au Liban et dans le monde arabe. Il avait composé plus de 2.500 chansons et morceaux de musique et produit des musiques visuelles de plus de 25 films et séries.

Il avait, en outre, réalisé des compositions pour de célèbres artistes, à l’instar de Fairuz, Sabah, Wadih Al-Safi, Melhem Barakat, Nasri Shamseddine et Majida El Roumi. Le célèbre artiste avait aussi produit et écrit plusieurs pièces de théâtre, dont “Wadi Shamssayn”, “Safrat Al Ahlam” et “Ila”. Il a également reçu des trophées internationaux de renommée comme le trophée “Rostock” et d’autres au Brésil, en Bulgarie, en Grande-Bretagne et en Grèce.


Avec MAP