Le narcotrafiquant mexicain “El Chapo” condamné à la perpétuité

Le narcotrafiquant mexicain “El Chapo” condamné à la perpétuité

Le narcotrafiquant mexicain notoire "El Chapo" a été condamné à la prison à vie, mercredi, pour 10 chefs d'inculpation, dont participation à une organisation criminelle, conspiration pour importer et exporter de la drogue, utilisation d'armes à feu et blanchiment d'argent, au terme d'un procès de plusieurs mois au tribunal fédéral de Brooklyn, à New York.

L’ancien co-patron du puissant cartel de Sinaloa, basé dans les montagnes de l'ouest du Mexique, a aussi écopé d’une peine additionnelle de 30 ans de prison et d’une amende de confiscation de 12,6 milliards de dollars.

Guzman, 62 ans, qui s’était échappé de prison à deux reprises au Mexique, devra être transféré à une prison de haute sécurité au Colorado, dans l’ouest des Etats-Unis, la plus gardée de tout le système pénitencier américain.

Vêtu d'un costume gris et d'une cravate sombre, Guzman a pris la parole pendant environ 10 minutes devant le tribunal avant que la sentence ne soit prononcée, déplorant notamment ses conditions d’incarcération à New York.

"C'est de la torture, la situation la plus inhumaine que j'ai vécue de toute ma vie". "Cela a été une torture physique, émotionnelle et mentale", a-t-il dit.

En février dernier, le jury de l'affaire l’avait reconnu coupable des 10 chefs d'accusation retenus contre lui. Les procureurs l'ont qualifié de "dirigeant impitoyable et sanguinaire" du cartel de Sinaloa.

Lors du procès, des témoins ont déclaré que Guzman avait ordonné et parfois pris part à la torture et au meurtre d'ennemis présumés du cartel.

Depuis novembre 2018, les enquêteurs américains ont fait défiler à la barre quelque 56 témoins, dont de nombreux ex-associés ou employés d'El Chapo, qui ont affirmé qu'il avait codirigé le cartel de Sinaloa.

Plusieurs témoins, désormais emprisonnés aux Etats-Unis ou sous la protection du gouvernement américain, ont décrit avec force détails l'organisation du cartel et le rôle central joué par El Chapo, tant pour organiser l'exportation de centaines de tonnes de cocaïne vers les Etats-Unis, que les violences commises pour neutraliser les cartels rivaux ou encore la corruption systématique de la police, des militaires et de représentants gouvernementaux.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :