ban600

Le Niger adopte une loi unique en Afrique qui protège les populations déplacées

Le Niger adopte une loi unique en Afrique qui protège les populations déplacées

D’après la Fondation Thomson Reuters - Le Niger a adopté la première loi nationale africaine sur la protection et l'assistance des personnes fuyant la violence, les inondations et la sécheresse, a annoncé jeudi le gouvernement et les Nations Unies.

Le gouvernement affirme qu'il y a environ 174 000 personnes déplacées dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, principalement dans des régions où la violence islamiste s'est répandue depuis le Mali et le Nigéria.

Ce chiffre exclut les personnes qui ont été forcées de quitter leur domicile à la recherche de pâturages ou d'eau, a déclaré Lawan Magagi, ministre nigérien de l'Action humanitaire et de la Gestion des catastrophes.

"La question des solutions durables nous a vraiment guidés ... parce que les déplacements internes au Niger sont de plus en plus récurrents", a déclaré Magagi à la Fondation Thomson Reuters.

Cela est dû à la fois au changement climatique et aux conflits dans les pays voisins qui affectent les communautés frontalières, a-t-il déclaré.

La nouvelle loi a été approuvée à l’unanimité par l’assemblée nationale lundi, a déclaré Magagi.

Elle est basée sur la Convention de Kampala, un traité de l'Union africaine de 2009 qui établit des principes directeurs pour la protection des personnes déplacées dans leur propre pays.

Selon l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), d'autres pays africains ont ratifié la Convention de Kampala, mais ne l'ont pas intégrée dans leur législation nationale.

→ Lire aussi : Gazoduc Maroc-Nigéria: Les études sont toujours en cours, les pays de l’Afrique de l’Ouest “vivement” intéressés

«Le Niger continue d’inspirer et de montrer sa solidarité et sa générosité envers ceux qui ont été forcés de fuir», a déclaré Alessandra Morelli, représentante de l'UNHCR au Niger.

Magagi a déclaré que la loi permettrait à un fonds national d'aider les PDI et d'augmenter les peines encourues pour les agressions dont ils ont été victimes.

L'Etat jouera également un rôle plus important dans la prévention des conflits fonciers lorsque les gens sont forcés de déménager et les aidera à rentrer chez eux si la situation s'est améliorée, a-t-il déclaré.

«En général, ce sont les réfugiés qui bénéficient le plus de l'appui de leurs partenaires. Mais la population d'un pays qui s'enfuit à l'intérieur du pays n'a pas accès à autant d'assistance », a-t-il déclaré.

Selon le HCR, le Niger accueille environ 176 000 réfugiés, principalement du Nigéria combattant Boko Haram.

Le pays a également ouvert ses portes aux réfugiés vulnérables et aux demandeurs d'asile emprisonnés en Libye alors qu'ils tentaient d'atteindre l'Europe.

Les Nations Unies ont déjà évacué plus de 2 000 d'entre eux vers le Niger, où ils sont en train d'être traités pour être réinstallés dans d'autres pays.

Abdellah Chbani

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :