Le niveau 3 du plan canicule activé en île-de-France

canicule

Les différents départements d’île de France, Paris compris, ont décidé, lundi, par arrêté préfectoral, d’activer le niveau 3 du plan canicule.

L’activation du niveau 3 sur 4 de ce plan entraîne le déclenchement d’une série de mesures préventives et d’actions de communication, destinées tout particulièrement aux personnes les plus fragiles (personnes âgées, jeunes enfants…), et aux établissements qui les accueillent.

Des maraudes associatives dans la rue seront également renforcées et “plusieurs centaines de place supplémentaires d’hébergement seront spécialement ouvertes à destination des populations vulnérables à la rue“, a indiqué la préfecture d’Ile-de-France dans un communiqué, relayé par les médias du pays.

A Paris, une plateforme téléphonique chargée d’appeler les personnes inscrites au fichier Chalex (chaleur extrême), particulièrement vulnérables en cas de pic de chaleur, a été activée dès dimanche. La Mairie de Paris a également mis à disposition des salles équipées de rafraîchisseurs d’air pour les personnes âgées, les enfants et pour tous les Parisiens qui souffriraient anormalement de la chaleur. Ces salles seront accessibles tous les jours de 14 à 18 heures.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait annoncé, récemment, qu’un plan canicule allait être activé « en fonction du degré de sévérité » de cette vague de chaleur.


→ Lire aussi : Canicule, sécheresse, restrictions d’eau…la France vit un été pas comme les autres!!

La France se prépare à vivre à partir de ce lundi un nouvel épisode de canicule, le deuxième en moins d’un mois, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs départements.

Selon Météo France, il fera jusqu’à 38°C à Paris et Lyon, 39°C à Rennes, Nantes, Limoges et Nevers. La barre des 40°C sera atteinte à Angers, Bourges, Poitiers, Bergerac, Avignon et Toulouse et même dépassée à Bordeaux avec 41°C. Des pointes à 42 voire 43°C seront localement possibles dans le sud-ouest. Ce n’est qu’à partir de vendredi qu’une baisse significative des températures interviendrait par l’ouest.

La France a vécu durant la dernière semaine de juin, un épisode de canicule non seulement précoce mais également sans précédent, avec des températures dépassant les 40 degrés sur une grande partie du pays.


Ces conditions climatiques ajoutées à la sécheresse qui commence à s’installer dans nombre de départements, causée par un déficit de précipitations de plusieurs mois, ont fait que des mesures de restriction d’eau ont été prises et concernent actuellement pas moins de 73 départements de l’hexagone.

Par ailleurs et face aux risques d’incendies des forêts, le ministère de la Transition écologique et solidaire en lien avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, a renouvelé sa campagne de prévention contre les feux de forêts.