Le Pape François préoccupé par les vives tensions au Moyen-Orient

Pape François
Pape François

Le Pape François a exprimé, dimanche, sa préoccupation des vives tensions au Moyen-Orient après l’assassinat d’un puissant général iranien par une frappe américaine à Bagdad, appelant à maintenir “le dialogue et l’autocontrôle”.

“Dans de nombreuses régions du monde on sent une atmosphère terrible de tension”, a assuré le souverain pontife lors de l’Angélus (NDLR prière qui se dit le matin, à midi et le soir) célébré sur la place Saint-Pierre au Vatican.

“La guerre ne porte que la mort et la destruction. J’invite toutes les parties à maintenir allumée la flamme du dialogue et de l’autocontrôle et à prévenir les hostilités”, a-t-il ajouté, sans citer nommément les Etats-Unis ou encore l’Iran.

→ Lire aussi : Le Canada met en garde ses ressortissants contre les “risques d&…

Le général Qasem Soleimani, chef de la force d’élite Qods du Corps des Gardiens de la révolution islamique d’Iran, a été tué dans une frappe aérienne américaine qui a visé, tôt vendredi, l’aéroport international de Bagdad, faisant dix morts, selon les médias irakiens.

Le Pentagone a annoncé que le président américain Donald Trump avait lui-même donné l’ordre de le “tuer”. L’Iran a immédiatement promis de “venger” sa mort.

La frappe a également tué Abu Mahdi al-Muhandis, le commandant adjoint des milices soutenues par l’Iran, connues sous le nom de “Forces de mobilisation populaire”.