Le Parlacen en faveur de la consolidation des relations de coopération avec le Maroc

Parlacen

Le président du Parlement centraméricain (Parlacen), Tony Raful Tejada, a plaidé, mercredi à Rabat, en faveur du renforcement des relations de “coopération et d’amitié” avec le Royaume du Maroc.

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, Tejada a indiqué avoir présenté une série de propositions à Bourita qui témoignent de la nécessité de renforcer les relations de coopération et d’amitié entre le Maroc et le Parlacen.

Il s’agit de trois propositions, a-t-il expliqué, la première relative à la conclusion d’une convention de collaboration inter-institutionnelle entre le Parlacen, le Parlement marocain et le Parlement européen, la deuxième à la création d’une assemblée parlementaire afro-latinoaméricaine et la troisième à un traité de libre-échange entre le Maroc et les pays membre du Parlacen, a-t-il précisé.

→ Lire aussi : Participation marocaine remarquable au forum politique du Parlacen à Saint-Domingue

Lors de cette réunion, “nous avons également eu des échanges sur les moyens à même de renforcer la coopération et la collaboration entre les deux parties“, ainsi que sur les plans d’action mis en place par le Parlacen et le Royaume du Maroc pour y aboutir, a ajouté Tejada en visite de travail au Royaume à la tête d’une délégation du comité directoire du Parlement centraméricain.


Crée en 1991 et basé à Guatemala City, capitale du Guatemala, le Parlement centraméricain est un forum régional visant l’intégration des pays d’Amérique centrale. Il compte six États-membres à savoir le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Panama et la République Dominicaine ainsi que des pays observateurs.