Le Parlement britannique votera lundi sur des élections anticipées

élections

Un nouveau vote sur la tenue de législatives anticipées au Royaume-Uni se tiendra lundi prochain à la Chambre des Communes, juste avant la suspension du Parlement, a annoncé jeudi le gouvernement britannique, au lendemain du rejet par les députés d’une motion gouvernementale proposant d’organiser ce scrutin le 15 octobre.

Cette annonce, faite par le ministre des Relations avec la Chambre des communes, Jacob Rees-Mogg, intervient après le vote des députés mercredi soir en faveur d’une loi visant à reporter la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, au delà du 31 octobre.

En plus de ce revers infligé par le Parlement, le Premier ministre conservateur a fait face à un autre coup dur ce matin après l’annonce de son frère Jo Johnson de sa démission du gouvernement conservateur où il occupait un poste de secrétaire d’Etat, affirmant sur Twitter qu’il entend placer “l’intérêt national” avant la “loyauté familiale”.

→ Lire aussi : GB : le frère de Boris Johnson annonce sa démission du gouvernement

La démission de Jo Johnson s’ajoute à la défection d’un député conservateur qui a rejoint mardi les bancs des Libéraux démocrates. Boris Johnson a, par ailleurs, exclu quelque 21 députés conservateurs de son parti pour avoir soutenu l’opposition dans le vote contre un Brexit sans accord.


La loi votée mercredi soir par le Parlement britannique a pour objectif de demander à l’Union européenne un nouveau report de trois mois du Brexit, si aucun accord n’est conclu avec l’UE, d’ici le 19 octobre.

Malgré les accusations du dirigeant conservateur à l’égard des députés hostiles à ses plans de vouloir entraver les négociations avec Bruxelles, le gouvernement a annoncé qu’il ne ferait pas d’obstruction parlementaire à ce texte.

Selon un porte parole de Downing Street, Boris Johnson prononcera cette après-midi un discours dans le Yorkshire, au nord de l’Angleterre, pour appeler à la tenue d’élections générales anticipées.