Le Parlement européen condamne l’Iran

Iran
Iran

Les députés européens ont voté, jeudi en plénière à Strasbourg, une résolution qui condamne la violente répression des manifestations en Iran.

La résolution rappelle qu’au moins 304 personnes ont été tuées, de nombreuses autres blessées et des centaines arrêtées après que “des dizaines de milliers de personnes issues de toutes les régions d’Iran et de toutes les catégories sociales ont exercé leur droit fondamental de liberté de réunion […] lors d’une révolte sans précédent depuis 40 ans”.

Les manifestations nationales en Iran ont débuté le 15 novembre, suite à l’annonce du gouvernement d’une hausse de 50% des prix du carburant.

Les autorités ont réagi de façon « inacceptable », estiment les députés européens qui exhortent le gouvernement iranien à rendre public le nombre total de morts et de détenus, et à communiquer le lieu de détention des prisonniers à leurs familles.

Ils estiment que les actes de recours excessif à la force “doivent rapidement faire l’objet d’une enquête et tous les auteurs de violences doivent être traduits en justice”.


Par ailleurs, les députés demandent “la libération immédiate de la lauréate du Prix Sakharov 2012, Nasrin Sotoudeh, qui reste aujourd’hui détenue après avoir été condamnée à une peine de 33 ans et de 148 coups de fouet”.

La résolution “condamne fermement la décision de l’Iran de couper l’accès aux réseaux mondiaux sur internet, qui a privé les citoyens iraniens d’un moyen de communication et de libre circulation de l’information et qui constitue une violation manifeste de la liberté d’expression”.

Appelant les autorités iraniennes à honorer leurs obligations internationales, les députés invitent instamment le Chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, “à continuer à soulever les préoccupations en matière de droits de l’homme auprès des autorités iraniennes dans les enceintes bilatérales et multilatérales.”