Le Parlement français a définitivement adopté la taxe sur les géants du numérique

taxe

Le Parlement français a définitivement adopté jeudi l’instauration d’une taxe sur les géants du numérique, faisant de la France l’un des premiers pays à imposer leur chiffre d’affaires.

→ Lire aussi : France: une proposition de loi durcissant la lutte contre la haine en ligne

Le texte a été adopté par un ultime vote à main levée au Sénat français. La taxe devrait s’appliquer à une trentaine de groupes incluant donc Google, Amazon, Facebook et Apple (Gafa), ainsi que Meetic, Airbnb, Instagram ou encore la française Criteo, et rapporter 400 millions d’euros en 2019, puis 650 millions en 2020.

Avec AFP