A LA UNEMonde

Le PE pour des capacités européennes de cyberdéfense communes

Les députés européens, réunis en plénière à Strasbourg, ont appelé jeudi à une politique de cyberdéfense commune et une coopération accrue au niveau de l’UE en matière de cybercapacités.

Un rapport adopté par les eurodéputés insiste sur la nécessité de bâtir une Union européenne de la défense plus solide et plus approfondie, soulignant qu’il est essentiel de surmonter la fragmentation et la complexité actuelles de l’architecture cyber globale au sein de l’Union et de définir une vision commune pour garantir la sécurité et la stabilité dans le cyberespace.

« Ces dernières années, on a constaté une croissance continue des cyberopérations malveillantes. L’UE et ses États membres doivent renforcer leurs capacités de défense afin de répondre avec succès à ces cybermenaces. C’est pourquoi il est essentiel de renforcer la coopération entre les États membres et les institutions de l’UE, l’OTAN, les États-Unis et d’autres partenaires stratégiques« , indique l’eurodéputé Urmas Paet.

→ Lire aussi : Cybersécurité: Apple, Amazon et Microsoft annoncent d’importants investissements

Le rapport préconise ainsi la création d’une unité conjointe de cybersécurité en vue de remédier à l’insuffisance du partage d’informations entre les institutions, les organes et les agences de l’Union et de favoriser un réseau d’information rapide et sûr.

Étant donné que les capacités de cyberdéfense comportent souvent une double dimension (civile et militaire), les députés se félicitent du plan d’action de la Commission européenne relatif aux synergies entre les industries civile, spatiale et de la défense, tout en rappelant l’interdépendance étroite de ces trois secteurs dans le domaine de la cyberdéfense.

Par ailleurs, les eurodéputés estiment que l’UE doit devenir technologiquement plus indépendante, innover et investir davantage dans les capacités et le personnel de cyberdéfense.

Ils réclament de même des réponses conjointes et coordonnées aux cyberattaques, ce qui doit aussi, selon eux, inclure l’OTAN, de sorte que ces réponses aillent de pair avec l’imposition de sanctions.

( Avce MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page