A LA UNESociété

Le peuple marocain célèbre le 46ème anniversaire de l’annonce de la Marche Verte

Le peuple marocain célèbre samedi le 46ème anniversaire de l’annonce par Feu SM Hassan II de la glorieuse Marche Verte, une étape phare dans le processus du parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume.

L’appel de Feu S.M Hassan II, lancé le 16 octobre 1975, est intervenu juste après la confirmation par la Cour internationale de justice de La Haye de l’existence de liens juridiques et d’allégeance entre les Sultans du Maroc et les tribus sahraouies. Une confirmation qui répondait à une demande formulée, le 13 décembre 1974, par le Maroc pour que l’Assemblée générale des Nations unies puisse saisir la Cour de justice d’une requête concernant son avis consultatif sur l’aspect juridique de la situation du Sahara, lors de son occupation par l’Espagne.

Dans son avis datant du 16 octobre, la Cour de justice a jugé que le Sahara n’a jamais été « terra-nullius » (terre sans maître) et qu’il y avait des « liens juridiques d’allégeance » entre ce territoire et le Royaume du Maroc.

« Le monde entier a reconnu que le Sahara était en notre possession depuis très longtemps, le monde entier a reconnu qu’il existait des liens entre le Maroc et le Sahara qui n’ont été altérés que par le colonisateur », avait indiqué le regretté Souverain, soulignant qu' »il ne nous reste donc qu’à entreprendre une marche pacifique du Nord au Sud pour nous rendre au Sahara et renouer avec nos frères« .

Armés de leur foi en Dieu et en la justesse de leur cause, 350.000 participants avaient répondu à cet appel dont 10% de femmes, et entamé cette longue marche pacifique le 6 novembre 1975 en brandissant le Saint Coran et le drapeau national. Inscrite en lettres d’or dans l’Histoire du Maroc, la Marche verte a permis, de la plus belle des manières, la libération du Sahara marocain du joug colonial et le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume.

→ Lire aussi : 45e anniversaire de la Marche verte : Mohammed VI met l’accent sur les enjeux géopolitiques du Sahara marocain

Aujourd’hui, cet événement historique constitue le symbole d’une marche de progrès et de développement des provinces du sud qui se poursuit avec le même dévouement et la même volonté sous la conduite sage et éclairée de SM le Roi Mohammed VI qui a doté les provinces du Sud du Royaume d’un nouveau modèle de développement économique en 2015.

Véritable feuille de route pour la promotion des projets socio-économiques structurants dans la région, le nouveau modèle de développement ouvre la voie pour une régionalisation avancée et une gouvernance locale en phase avec les attentes des populations et les spécificités de la région.

Il permet aussi de mettre en avant et de valoriser les potentialités de la région dans le cadre d’une approche globale et de complémentarité avec l’ensemble des autres régions du Royaume.

Ces provinces, qui étaient dépourvues de toute infrastructure à leur retour à la mère partie, n’ont désormais rien à envier aux autres régions du Royaume.

La célébration de l’annonce de la Marche Verte coïncide cette année avec l’organisation le 08 septembre dernier, pour la première fois, d’élections générales -législatives, communales et régionales- sur l’ensemble du territoire national, y compris au Sahara Marocain.

La participation massive de la population du Sahara marocain aux élections du 8 septembre confirme son attachement à l’unité territoriale du Royaume et son plein engagement en faveur de la mise en œuvre du nouveau modèle du développement dans les provinces du Sud, a affirmé le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, M. Nasser Bourita dans le discours du Maroc lors du Débat de haut niveau de la 76è Assemblée générale des Nations Unies.

Cette adhésion, a souligné le ministre en visioconférence le 27 septembre 2021, »reflète indéniablement la volonté de la population des provinces du Sud à s’engager entièrement et avec efficacité » dans la mise en œuvre du projet de développement durable lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2015.

Abondant dans le même sens, l’ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, qui a adressé au Secrétaire général de l’ONU et à la Présidente et aux membres du Conseil de Sécurité, des lettres les informant des élections générales organisées le 8 septembre au Royaume, y compris au Sahara Marocain, a relevé qu' »au Sahara Marocain, les taux de participation ont atteint 66,94% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et 58,30% dans la région de Dakhla-Oued Ed Dahab ».

Il a précisé qu’au « niveau provincial, les taux de participation au Sahara Marocain sont encore plus remarquables : dans la Région de Dakhla-Oued Ed Dahab : le taux a été de 79,64% dans la Province d’Aousserd et de 54,40% dans la Province d’Oued Ed Dahab et dans la Région de Laâyoune-Sakia El Hamra : ces taux ont enregistré 85,20% dans la Province de Tarfaya, 67,37% dans la Province d’Es-Smara, 68,65% dans la Province de Laâyoune et 64,10% dans la Province de Boujdour ».

La commémoration de cet événement historique illustre les liens profonds et ancrés unissant le Trône Alaouite et le peuple et la volonté commune de toute une nation résolument tournée vers l’avenir.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page