Le placement d’un système américain de défense antimissile au Japon est contraire aux dispositions du traité INF

INF

Le placement du système mondial de défense antimissile américain au Japon enfreint les termes du Traité sur les missiles nucléaires à potée courte et intermédiaire (INF), a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères russe, Serguei Lavrov.

« En ce qui concerne le traité INF et les îles Kouriles, il existe un lien certain, car l’un des problèmes que nous rencontrons avec nos voisins japonais dans le domaine de la sécurité est le problème de déploiement d’installations de défense anti-missile appartenant aux États-Unis similaires à celles installées en Roumanie et celles qui seront installées en Pologne», a indiqué le chef de la diplomatie russe lors d’une conférence de presse.

→ Lire aussi : La suspension du traité INF ne signifie pas un retour à la Guerre froide

Ce type d’installations est « officiellement utilisé pour contrer un lancement de missiles, mais peut également servir à lancer des missiles de croisière au sol de type Tomahawk, ce qui constitue une violation directe du traité INF », a souligné le ministre.

« Nous avons averti nos collègues japonais qu’ils étaient entrainés dans cet accord avec les États-Unis et qu’il constituait une violation du traité INF » a relevé le chef de la diplomatie russe.