Le port du masque salvateur aux États-Unis

Source photo : maxppp

Une contamination massive a pu être évitée grâce au port du masque dans un salon de coiffure aux États-Unis. Alors que deux coiffeuses présentaient des symptômes de COVID, elles auraient continué leur activité durant une semaine en accueillant plus d’une centaine de clients. Parmi ces derniers, 67 ont pu être testés et auraient présenté des résultats négatifs. Quant au reste des clients, aucun d’entre eux n’aurait développé de symptômes.

Tout prédisposait ce salon à être vecteur d’une importante propagation du virus : usage de sèche-cheveux, proximité, usage de matériel commun, etc. Pourtant, sur toute la clientèle qui s’est présentée durant cette semaine, aucune n’a présenté de symptômes, et 67 ont été testés négatifs. Selon le Centre américain de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), c’est le port du masque qui a permis d’éviter le pire. Ainsi, les scientifiques du CDC qui ont mené cette étude appellent au port obligatoire du masque dans les lieux publics.

Les États-Unis atteignent chaque jour un nouveau record de contaminations, causé notamment par le non-respect des mesures de précautions. En effet, il y a quelques semaines, des milliers de personnes, soutenant Trump, manifestaient contre le port du masque, jugé comme étant une mesure liberticide. Le président a, quant à lui, fait sa première apparition avec un masque, il y a quelques jours. En France, lors de son interview du 14 juillet, Emmanuel Macron a exprimé son souhait de rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos. Les Français semblent majoritairement en faveur de cette mesure, comme le montre un sondage publié par le Figaro le 16 juillet 2020. Sur près de 190.000 votants, près de 90% approuvent cette mesure qui devrait entrer en vigueur dans les semaines à venir.