Le Président du PE exige des autorités italiennes d’autoriser le débarquement des migrants du navire de l’Open Arms

Le Président du PE exige des autorités italiennes d’autoriser le débarquement des migrants du navire de l’Open Arms

Le président du Parlement européen, David Sassoli, a appelé vendredi les autorités italiennes à autoriser le débarquement immédiat des migrants se trouvant depuis plusieurs jours à bord du navire humanitaire de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms, toujours bloqués devant l'île de Lampedusa, dans l'attente de la concrétisation d'un accord de répartition européen.

"J'espère que les autorités italiennes comprennent la gravité de l'urgence humanitaire à bord du navire et acceptent de les laisser entrer dans le port aujourd'hui", a affirmé M. Sassoli dans un communiqué.

Six pays de l'Union européenne (UE), à savoir la France, l'Allemagne, la Roumanie, le Portugal, l'Espagne et le Luxembourg, se sont dits jeudi prêts à accueillir une partie des 147 migrants coincés à bord de l'Open Arms, qui restait à l'ancre vendredi à quelques centaines de mètres du port de l'île italienne de Lampedusa.

Malgré cet accord sur la répartition des migrants, le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, continue de refuser pour l'instant de les laisser débarquer, à l'exception d'une dizaine de personnes évacuées d'urgence du navire pour des soins médicaux, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Selon l'ONG espagnole, il reste désormais 134 migrants, à bord depuis deux semaines.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :