Le président du syndicat patronal algérien démissionne

Le président du syndicat patronal algérien démissionne

Par Khadija Skalli

Coup de théâtre au Forum des chefs d'entreprises en Algérie. Le président par intérim de cette organisation patronale a présenté sa démission. Moncef Othmani soutient être victime d’une « campagne diffamatoire ».

Le patronat algérien est de nouveau dans l’impasse. Désigné le 7 avril dernier, Moncef Said Othmani démissionne de son poste de président par intérim du Forum des chefs d'entreprises (FCE).

« Après mûre réflexion et conformément à mes principes, valeurs et éducation, je n'ai d'autres choix que de vous présenter ma démission de ma fonction de président par Intérim du FCE à compter de ce jour », a déclaré, mardi 21 mai, le PDG de Fruital Algérie, dans une lettre adressée aux membres de cette organisation patronale, rapporte l’agence APS.

Moncef Othmani a été élu à l'unanimité par le Conseil exécutif du FCE, après la démission de son président, Ali Haddad, le 28 mars dernier et le refus de Hocine Metidji, doyen d’âge des vice-présidents, d’assurer cette mission.

Le PDG de Fruital Algérie devait préparer, dans trois mois, l'organisation de l’Assemblée générale ordinaire pour élire un nouveau président du FCE, fixée pour le 24 juin prochain. Toutefois, il décide de jeter l’éponge. Quelles sont les raisons de cette démission ?

« A ma prise de fonction, et contre toute attente, j’ai fait l'objet d'une campagne diffamatoire d'une rare violence par certains vice-présidents aux objectifs inavoués visant à maintenir la main mise sur le FCE comme par le passé », justifie M. Othmani. Et de poursuivre : « En débit de ce climat délétère, j’ai tenu à poursuivre ma mission de préparation de l’organisation des élections fixées pour le 24 Juin 2019 dans le strict respect des règles régissant notre organisation en la matière ».

La démission du président du syndicat patronal algérien résonne comme une alerte. Elle suscite une véritable onde de choc. Hassen Khelifati, PDG d’Alliance assurance, a annoncé son retrait de la course à la succession d’Ali Haddad à la tête du FCE.

« Après le départ du président par intérim, garant du processus électoral, nous ne sommes plus en confiance pour continuer ce processus », a déclaré le candidat en lice à l'APS. D’autres membres du syndicat patronal comptent présenter leurs démissions.

Le PDG d’Alliance assurance ambitionne avec le groupe des membres démissionnaires de lancer un nouveau projet d'espace « plus sein » dédié aux chefs d'entreprises.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :