Le Président tunisien Béji Caïd Essebsi perd son procès contre un citoyen

Le Président tunisien Béji Caïd Essebsi perd son procès contre un citoyen

Un tribunal tunisien a rendu un jugement défavorable pour le président tunisien Béji Caïd Essebsi, dans le cadre d'un procès intenté contre un citoyen accusé d'avoir commis une incitation à la haine, à l’encontre du chef de l’Etat tunisien sur les réseaux sociaux. Outre le verdict prononcé contre le président du pays, les juges l’ont condamné à payer les frais du procès. Apprend-t-on de la chaîne de télévision Euronews.

La plainte a été déposée par le président tunisien, en novembre 2014, devant le tribunal de première instance de la capitale tunisienne, contre un citoyen qui s’appelle Imad Dghij. Essebsi aurait fait l’objet de menaces de la part de ce « militant » de « l'Association pour la protection de la révolution ».

→Lire aussi : Nouvelle prolongation d’un mois de l’état d’urgence en Tunisie

Le tribunal de première instance de Tunis a décidé de condamner Imad Dghij à l'emprisonnement avec sursis, mais ce dernier a décidé de faire appel du jugement, qui a ensuite été renvoyé devant la chambre criminelle de la cour d'appel de Tunis, qui a décidé d’innocenter le mis en cause.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :