Le président ukrainien appelle l’ONU à agir « immédiatement » en faveur de la paix

S’adressant par vidéo mardi au Conseil de sécurité de l’ONU, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté l’organisation internationale à agir “immédiatement” pour mettre un terme au conflit armé avec la Russie.

Devant une réunion de l’instance exécutive de l’ONU sur la situation en Ukraine, M. Zelensky a appelé au respect du droit international et à la préservation de l’esprit de la Charte des Nations Unies, en soulignant que la prolongation du conflit risque d’exacerber son impact sécuritaire et économique dans le monde.

Il a, dans ce sens, proposé de convoquer une conférence internationale à Kiev, une fois la paix rétablie, pour examiner les moyens susceptibles de permettre une refonte du système sécuritaire mondial dans le but de faire respecter le droit international.

Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que l’ONU puisse servir les générations futures et soit en mesure de réagir aux enjeux de sécurité”, a-t-il dit.

De son côté, la sous-secrétaire générale de l’ONU pour les affaires politiques Rosemary Dicarlo s’est félicitée de la volonté de deux parties au conflit de continuer à s’engager dans des pourparlers pour parvenir à une entente mutuelle.

Cette démarche “exige de la bonne foi et des efforts sérieux”, a-t-elle insisté, relevant que tout progrès dans les négociations devrait se traduire rapidement en action sur le terrain.

→ Lire aussi : Guerre en Ukraine : de nouvelles enquêtes en France pour des « crimes de guerre »

Elle a également fait observer que les agences des Nations Unies s’emploient à préserver les gains de développement “durement acquis” par l’Ukraine, précisant que ces efforts consistent à aider le gouvernement à maintenir les structures de gouvernance essentielles et les services de base, y compris les mesures d’urgence pour maintenir les moyens de subsistance, telles que l’aide en espèces.

Plus la guerre se prolonge, plus grand est le risque d’affaiblir davantage les institutions et mécanismes mondiaux dédiés à la préservation de la paix et de la sécurité”, a-t-elle prévenu.

Abondant dans le même sens, le Chef de l’humanitaire de l’ONU, Martin Griffiths a jugé vital que toutes les parties au conflit respectent leurs obligations en vertu du droit international humanitaire de protéger les civils et de permettre aux organisations humanitaires impartiales un accès sûr, rapide et sans entrave à tous les civils dans le besoin, où qu’ils se trouvent en Ukraine.

Il a, dans ce cadre, appelé le Conseil de sécurité et les Etats membres de l’ONU à user de leur influence pour soutenir les efforts visant à instaurer la paix et à atténuer les souffrances humanitaires en Ukraine.

L’ONU et ses partenaires avaient lancé un appel d’urgence pour lever 1,7 milliard de dollars en vue d’apporter l’aide humanitaire dont l’Ukraine va avoir besoin.

Cet appel est composé d’un premier plan consacré à la situation à l’intérieur de l’Ukraine qui nécessite un montant de 1,1 milliards de dollars pour couvrir les besoins humanitaires croissants de plus de six millions de personnes touchées et déplacées par les opérations militaires au cours des trois prochains mois.

Le deuxième plan, qui concerne les opérations humanitaires dans les pays voisins, prévoit un montant de 551 millions de dollars afin d’aider les Ukrainiens ayant fui les frontières, principalement vers la Pologne, la Hongrie, la Roumanie et la Moldavie.

(Avec MAP)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page