Le projet de loi-cadre relatif au système d’éducation est une réforme ambitieuse et profonde en phase avec les défis que doit relever le Maroc

Le projet de loi-cadre relatif au système d’éducation est une réforme ambitieuse et profonde en phase avec les défis que doit relever le Maroc

Le projet de loi-cadre relatif au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique est une réforme ambitieuse et profonde en phase avec les défis que doit relever le Maroc à ce niveau, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Le Maroc "ne peut relever les défis du futur sans une réforme profonde et globale du système d'éducation et de formation", a relevé El Khalfi lors d'un point de presse au terme de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement, ajoutant que "la réforme amorcée, à travers ce projet de loi, incarne la vision nationale 2015-2030 de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique".

Le ministre a relevé, dans ce sens, que le budget du secteur de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique était à hauteur de 36 milliards de dirhams (MMDH) au titre de la loi de finance de 2007, un chiffre qui a pratiquement doublé en 10 ans pour atteindre quelque 62 MMDH dans la loi de finances de 2016.

Le budget du secteur a connu une hausse de 3 MMDH dédiés à l'enseignement préscolaire, a-t-il précisé, soulignant que parmi les nouveautés de la loi-cadre est que l'enseignement préscolaire sera obligatoire, gratuit et généralisé.

Par ailleurs, le ministre a noté que la plus grande opération de recrutement du secteur a eu lieu durant les années 2017 et 2018 avec 55.000 postes, ce qui représente 20 % des ressources humaines du secteur, ajoutant que l'année 2019 devrait connaitre la même tendance.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :