ban600
credit agricol

Le projet de loi-cadre relatif au système d’éducation et de formation, un acquis législatif sans précédent

Le projet de loi-cadre relatif au système d’éducation et de formation, un acquis législatif sans précédent

Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani a indiqué, mardi à Rabat, que le projet de loi-cadre relatif au système d'éducation et de formation constituerait, une fois adopté, un acquis législatif sans précédent pour le Royaume.

Intervenant lors d'un séminaire organisé par la Chambre des représentants sur le projet de loi-cadre relatif au système de l'éducation, de l'enseignement, de la formation et de la recherche scientifique, El Othmani a souligné que ce projet revêt une grande importance et se base sur la Vision stratégique 2015-2030 visant à assurer l'équité et l'égalité des chances, en vue de garantir un enseignement de qualité pour tous.

Le gouvernement a entamé tôt la mise en œuvre de la Vision stratégique, en attendant l'adoption de la loi-cadre relative au système d'éducation et de formation, a-t-il précisé, notant que l'exécutif veille à soumettre ce texte au Parlement dans les plus brefs délais.

→ Lire aussi : Le projet de loi-cadre relatif au système d’éducation est une réforme ambitieuse et profonde en phase avec les défis que doit relever le Maroc

Dans ce sens, la priorité a été accordée au volet relatif à l'équité, à travers le lancement du préscolaire, tout en veillant à assurer "un niveau raisonnable" de justice territoriale et à promouvoir l'accès à l'éducation pour les enfants en situation de handicap.

Le chef du gouvernement a, aussi, noté que la réforme de l'éducation est la responsabilité de tous et que la réalisation des objectifs fixés par la Vision stratégique est tributaire d'une mobilisation générale, appelant à l'implication de la société civile, des syndicats, des experts et des professionnels dans ce chantier.

Concernant la qualité de l'enseignement, 2-ème pilier de cette stratégie, El Othmani a précisé que le gouvernement a lancé une série de programmes, notamment "L'enseignant de l'avenir", prévoyant une licence professionnelle en éducation, afin d'améliorer la rentabilité de l'enseignement.

S'inscrivant dans le cadre de l'accompagnement par la Chambre des représentants du processus de réforme des domaines de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique au Maroc, cette rencontre a été marquée par la présence de représentants du Parlement, du gouvernement et du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, ainsi que d'acteurs pédagogiques.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :