Espagne : le PSOE et Podemos signent un accord de principe pour former un gouvernement

Le PSOE et Podemos signent un accord de principe pour former un gouvernement
Le PSOE et Podemos signent un accord de principe pour former un gouvernement

Le Parti socialiste était arrivé en tête de scrutin ce dimanche 10 novembre, mais n’a pas obtenu la majorité absolue pour pouvoir gouverner.

Le PSOE s’est retrouvé avec trois sièges en moins, passant ainsi de 123 à 120 députés. Le verdict a provoqué la surprise, en raison notamment de la chute du parti Centre Droit Ciudadanos qui est passé de 57 à 10 sièges tandis que le parti extrémiste Vox, allié espagnol du RN et dont la principale lutte est l’indépendantisme catalan monte en puissance. Ce dernier est parvenu à doubler son nombre de sièges passant ainsi de 24 à 52 députés, ce qui en fait le 3e parti d’Espagne.

Le PSOE se retrouve donc en tête mais sans allié pour former une majorité. A cet effet, le PSOE a cherché le soutien de la gauche radicale, Podemos, avec qui un pré-accord de coalition a été conclu mardi 12 novembre. « Cet accord conclu aujourd’hui n’avait pas été possible il y a quelques mois », ce problème avait causé un blocage politique en Espagne.

Ensemble, ils disposent de 155 sièges, et doivent par conséquent chercher d’autres forces politiques afin d’atteindre  la majorité du parlement qui est fixée à 176 voix sur 350. Sans cela, le parti ne parviendra pas à gouverner, ce qui replongera le pays dans l’incertitude.