Le Québec accueillera moins d’immigrants que prévu en 2020

Le Québec accueillera moins d’immigrants que prévu pour l’année en cours où les arrivées ne devraient pas dépasser les 30.000, selon le Plan d’immigration 2021 dévoilé jeudi.

De la fourchette de 43.000 à 44 500 admissions prévues en 2020, un déficit se situant entre 13.000 et 18.000 admissions est attendu, indique le document déposé au parlement par la ministre des Relations internationales et de la francophonie, Nadine Girault.

Un rééquilibrage des admissions non réalisées en 2020 est prévu au cours des deux prochaines années.

En outre, le plan vise entre 44 500 et 47.500 admissions en 2021 auxquelles s’ajoute l’admission de 7.000 personnes qui n’ont pu être admises en 2020, en raison de la crise sanitaire. Toutefois la cible consistant à atteindre 62 % d’immigration économique en 2021 est maintenue.


Ce plan permettra de doter le gouvernement du Québec des leviers d’action nécessaires pour atténuer les impacts économiques de la crise sanitaire et répondre aux besoins du marché du travail, à court et à moyen terme.

Les objectifs de sélection et d’admission fixés par l’exécutif contribueront à répondre aux besoins de main-d’œuvre importants dans les secteurs clés de l’économie, en misant sur le recrutement de talents à l’international.

Avec MAP