Le renforcement de la coopération en matière de formation professionnelle au centre d’entretiens maroco-burundais

Le renforcement de la coopération en matière de formation professionnelle au centre d’entretiens maroco-burundais

 Les moyens de renforcement de la coopération en matière de formation professionnelle ont été au centre d’entretiens, mercredi à Rabat, entre le secrétaire d’État chargé de la Formation professionnelle, Mohammed Rherras et le ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi à la République du Burundi, Félix Mpozeriniga, en visite de travail au Maroc du 16 au 20 avril.

Lors de cette rencontre, les échanges ont porté sur l’examen de nouveaux axes de coopération bilatérale en matière de la formation professionnelle, sur la mise en œuvre de programmes de formation de qualité, notamment en vue d’accompagner les secteurs prometteurs et sur l’échange de visites des responsables dans le domaine de la formation professionnelle. Dans ce sens, les deux responsables ont souligné l’importance de promouvoir le capital humain qui représente un pilier fondamental du développement global et durable auquel aspirent les deux pays.

A cette occasion, M. Rherras a mis en relief l’impératif de renforcer le facteur humain en tant que levier central du développement socioéconomique, en élaborant des partenariats permettant aux jeunes africains d’effectuer des formations professionnelles de qualité qui constituent une exigence transversale, contribuant ainsi à améliorer leur employabilité et à les aider à s’émanciper sur les niveaux économique et social.

De même, il a réitéré la volonté du Maroc de consolider les liens de coopération avec les pays africains frères et amis, notamment le Burundi, conformément aux directives de SM le Roi Mohammed VI, insistant sur l’engagement continu du ministère pour le développement de la coopération dans le domaine de la formation professionnelle, ainsi que le partage de l’expérience marocaine dans ce domaine, selon une approche gagnant-gagnant.


>>Lire aussi : L’enseignement supérieur invité à dispenser des formations au diapason des nouvelles technologies

De son côté, M. Mpozeriniga a exprimé la volonté du Burundi de s’inspirer de l’expérience marocaine dans le domaine de la formation professionnelle, vu la place particulière qu’elle occupe au Maroc, se félicitant des relations uniques unissant les deux pays et souhaitant conclure des partenariats en vue de tirer partie des expériences réussies y afférentes.

“Cette visite d’études et d’échange fructueuse s’inscrit dans le cadre de la promotion de la coopération entre le Royaume du Maroc et la République du Burundi, particulièrement dans le secteur de la formation professionnelle, à travers laquelle on ambitionne de renforcer l’employabilité de la jeunesse africaine et de lutter contre le fléau du chômage qui la hante”, a-t-il déclaré. Ont pris part à cette rencontre, les membres de la délégation burundaise et des responsables du Secrétariat d’État chargé de la formation professionnelle.