« Le Reporter » s’explique et réagit aux incriminations de sa « Une »

Le Reporter

La rédaction de l’hebdomadaire «Le Reporter» a été surprise, ce mercredi 11 mars 2020, par la vague de commentaires que la couverture du journal de la semaine dernière a provoquée.

Il s’agit d’une couverture où figure une personne se tenant près d’un centre médical français (photo AFP), avec ce titre: «1er cas de Coronavirus au Maroc. Qui est responsable ?».

La rédaction de l’hebdomadaire «Le Reporter»,

1/ Affirme qu’au moment du choix de la photo, avant agrandissement, personne n’a prêté attention à la couleur de la personne qui y figure et qui est quasi-entièrement couverte, donnant l’impression de porter un masque. L’unique souci était d’avoir une seule personne devant un centre médical, pour illustrer le 1er cas apparu ce jour-là au Maroc.

2/ Précise que si, au final, l’ensemble de la couverture prête à confusion, il n’a jamais été question d’incriminer, ou de stigmatiser, qui que ce soit de quelque couleur que ce soit ; l’illustration de ce dossier par cette photo n’ayant été que le fruit d’une maladroite inattention.

3/ Ajoute que si, toutefois, certains citoyens de notre continent ont cru y voir une expression de racisme ou de mépris, la rédaction de l’hebdomadaire «Le Reporter» les assure de sa bonne foi, rappelant l’engagement du journal –qui n’est plus à prouver en 22 ans d’existence- dans toutes les causes africaines. D’autant que la Directrice du journal est membre fondateur du réseau des «Panafricaines», qui a tenu cette semaine-même sa 3ème session au Maroc, auquel elle a participé et dont le reportage de la rédaction figure sur 8 pages dans ce dernier numéro du journal.

4/ Remercie toutes celles et tous ceux qui, connaissant l’équipe du «Reporter», lui ont témoigné leur amitié et solidarité.

5/ Laisse tous ceux, toujours prompts à déballer leur hargne, sans chercher à savoir ou comprendre, à leur bonne conscience !