ban600

Le retour du Maroc à l’Union africaine a renforcé la sécurité du continent

Le retour du Maroc à l’Union africaine a renforcé la sécurité du continent

Des experts et chercheurs égyptiens ont souligné à l'unanimité le rôle important joué par le Maroc dans le continent africain, particulièrement après son retour à l'Union Africaine en janvier 2017, notant que le Royaume a su, à la faveur de son retour au sein de l'UA, consolider ses acquis et contribuer de manière efficace au développement et au soutien de la paix et de la sécurité dans le continent.

Dans des déclarations à la MAP, ils ont relevé que ce retour revêt une grande importance dans la mesure où l'Afrique est désormais érigée en priorité stratégique de l'agenda marocain, comme en témoignent les multiples initiatives de solidarité destinées aux pays du continent dans les différents domaines et les visites successives effectuées par SM le Roi Mohammed VI aux pays africains.

A cet égard, le chercheur Attiyah Aissaoui, expert dans les affaires africaines, a expliqué que bien que le Maroc a intégré l'Union Africaine, il y a moins de deux ans, le bilan a été très positif à tous les niveaux, ce qui a renforcé la présence du Royaume au niveau du continent.

Et d'ajouter que la diplomatie marocaine a réussi à convaincre plusieurs pays africaine de l'intérieur de l'UA de la position du Royaume vis-à-vis de la question du Sahara marocain alors que l'entité fantoche se servait des différentes instances de l'Union pour promouvoir sa thèse erronée.

Le chercheur a fait remarquer aussi que le Royaume est devenu un acteur de premier plan dans le continent africain grâce à l'augmentation du volume des investissements marocains dans plusieurs pays d'Afrique, outre la contribution des compétences du Maroc dans la réalisation des projets de développement dans nombre de secteurs vitaux, sa création des centres de formations pour qualifier les ressources humaines africaine et ses aides humanitaires aux Etats pâtissant de pauvreté et de guerres internes.

La politique africaine du Maroc commence à porter des fruits qui bénéficient aussi bien au Royaume qu'aux pays africains, ce qui se traduit par la croissance importante du volume des exportations marocaines vers les pays du continent ces dernières années et du volume des investissements marocains dans ces pays, a-t-il poursuivi.

Le Maroc, a expliqué l'expert égyptien, soutient nombre de pays africains pour l'éradication du fléau du terrorisme qui devient un danger menaçant le continent tout entier, notamment l'Afrique de l'Ouest, le sahel et le Sahara, en raison de la recrudescence des activités du groupe terroriste Boko Haram et d'autres groupuscules affilés à al Qaida et au DAECH et du risque d'une coordination entre ces groupes et des organisations séparatistes.

→ Lire aussi : Le Maroc, un « leader » en matière de protection et de prévoyance sociales en Afrique et dans le monde

La nouvelle donne régionale requiert la coopération et la coordination entre les pays du continent pour faire face au terrorisme, notamment après que près de 6000 terroristes qui combattaient en Syrie et en Irak ont trouvé refuge dans le Sahel et le Sahara, a-t-il insisté.

Pour sa part, Zaki Labhor, professeur de l'histoire à l'université de Mansourah, a mis en avant la profondeur des relations du Maroc avec ses racines africaines, notamment en Afrique de l’ouest ou le Royaume a joué un rôle principal dans le rayonnement de la religion musulmane tolérante.

Et d’ajouter que le retour du Maroc au sein de l’UA est de nature à renforcer la présence du Royaume dans les domaines économique, politique, culturel et sécuritaire et ce afin de relever les défis qui s’imposent au niveau du continent.

De son côté, Ayman Shabana, professeur des sciences politiques à l’Institut des études africaines de l’Université du Caire, a estimé que le Maroc, à travers son retour à l’UA, a réussi à compenser les longues années d’absence de cette organisation régionale, notant que cette réintégration apportera beaucoup de bénéfices au Royaume dans tous les domaines.

Le retour à l’UA permettra de faire entendre la voix du Maroc notamment en ce qui concerne la défense de la question du Sahara marocaine, a-t-il dit, notant que l’organisation panafricaine traite désormais avec équilibre les questions liées au Royaume.

Ce retour fera du Maroc un point de liaison entre l’UA et l’UE qui a accordé un statut avancé au Royaume depuis 2008, ce qui lui permet de jouer un rôle important dans le traitement de plusieurs questions dont l’immigration illégale et de s’impliquer dans les initiatives portant sur la région du Sahel et du sahara, a-t-il ajouté.

Depuis 2009, le Maroc est devenu le premier investisseur arabe en Afrique de l'Ouest et le deuxième dans le continent après l'Afrique du Sud, selon Shabana qui a souligné que la plupart de ces investissements sont concentrés dans les secteurs bancaire, des assurances, de la finance et de l'immobilier.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :