Accord sur le climat : Le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris incertain

Accord sur le climat : Le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris incertain
Accord sur le climat : Le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris incertain

Le chef d’Etat climatosceptique avait décidé du retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat et avait provoqué l’isolation du pays sur la scène internationale et l’indignation des 194 autres pays signataires.

Le 1er juin 2017, le Président Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris afin d’honorer une de ses promesses de la campagne présidentielle. Il considère celui-ci comme étant trop contraignant et constituant un frein à la croissance de son pays. En effet, cet accord stipule de contenir l’augmentation de la température moyenne en deçà de 2 degrés. Sauf que pour Trump, « le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois pour rendre l’industrie américaine non-compétitive ».

Deux ans et demi après avoir annoncé son retrait, Donald Trump doit procéder à l’annonce formelle ce lundi. Adopté lors du mandat de Barack Obama, Trump en avait fait un élément central pour sa campagne et avait démoli la politique environnementale qu’Obama avait mise en place.

Néanmoins, en pratique cela n’est pas aussi simple. Selon l’article 28 de l’Accord, un pays peut le dénoncer à partir de 3 ans après son entrée en vigueur (entrée en vigueur le 4 novembre 2016, soit une dénonciation le lundi 4 novembre 2019). Une fois que la dénonciation est envoyée, le retrait ne prend effet qu’un an plus tard, soit le 4 novembre 2020, le lendemain de l’élection présidentielle américaine.


Par conséquent, même si la dénonciation de cet accord est envoyée, le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris demeure incertain compte tenu de l’agenda politique.