Le rôle des institutions de la finance islamique dans l’atteinte des ODD

ODD

Les institutions islamiques d’infrastructures jouent un rôle crucial dans la promotion de l’industrie de la finance islamique comme outil pour l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD), ont souligné, mercredi à Marrakech, les participants au 1er symposium sur le développement de la finance islamique.

Ces institutions contribuent activement à la réalisation de l’agenda du développement, en se focalisant notamment sur des secteurs comme la microfinance islamique, la finance des petites et moyennes entreprises, les sukuk ainsi que sur de plusieurs questions, dont l’inclusion financière, ont-ils relevé lors de ce symposium tenu sous le thème “ODD-Rôle des institutions islamiques d’infrastructure“.

A cette occasion, les intervenants ont mis l’accent sur les multiples défis auxquels font face ces institutions, en particulier, et l’industrie de la finance islamique, en général, pour jouer un rôle plus important en matière du financement des ODD.

→ Lire aussi : Mise en œuvre des ODD: La Cour des comptes pointe du doigt le manque d’implication de la société civile

Et d’ajouter que les institutions islamiques d’infrastructures œuvrent également en faveur de la standardisation et l’harmonisation des normes de cette industrie ainsi que des contrats liés à la finance islamique.


Ce symposium a été marqué par des exposés des représentants du Conseil des services financiers islamiques (IFSB), le Conseil Général des Banques et Institutions Financières Islamiques (CIBAFI), l’Organisation de comptabilité et d’audit pour les institutions financières islamiques (AAOIFI) et le marché financier international islamique (IIFM) qui ont passé en revue les activités et objectifs de leurs institutions.

Organisée du 03 au 06 avril courant sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 44è réunion annuelle du Groupe de la Banque Islamique de Développement traite de la thématique de “la transformation dans un monde en mouvement: un cheminement vers les Objectifs Durables de Développement”.

Cette thématique incarne la nouvelle stratégie portée par la banque pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD). A cet effet, seront décortiqués les quatre piliers essentiels du plan quinquennal de la BID, à savoir “les partenariats public-privé“, “la science, la technologie et l’innovation“, “la chaîne de valeurs mondiale” et “la finance Islamique“.