Le siège de SOS Méditerranée à Marseille attaqué par un groupe d’extrême droite, 22 interpellations

Le siège de SOS Méditerranée

Le siège de SOS Méditerranée, l’ONG qui affrète le navire humanitaire Aquarius opérant en Méditerranée, a été attaqué vendredi par un groupe d’extrême droite.

Des militants du groupe d’extrême droite ‘’Génération identitaire’’ ont pénétré dans les locaux de SOS Méditerranée à Marseille, a dénoncé l’ONG humanitaire sur twitter, ajoutant que son personnel, choqué, a été mis en sécurité. Selon les médias français, 22 militants de ce groupe d’extrême droite ont été interpellés par la police.

Génération identitaire a revendiqué pour sa part sur Twitter “l’occupation” du siège marseillais de l’ONG venant en aide aux migrants’’, en réclamant la saisie de l’Aquarius. Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, des militants de ce groupe d’extrême droite accusent SOS Méditerranée d’être ‘’complice du trafic d’êtres humains“.

→ Lire aussi : L’Aquarius sauve onze personnes au large de la Libye

Le navire humanitaire Aquarius a accosté jeudi à Marseille, son port d’attache, sans être sûr de repartir dans l’immédiat après l’annonce du retrait de son pavillon panaméen.


L’ONG qui l’affrète ‘’SOS Méditerranée’’ a appelé à une “forte mobilisation citoyenne” samedi dans une trentaine de villes françaises, mais aussi à Berlin, Bruxelles et Palerme pour sortir l’Aquarius de la situation “critique” dans laquelle il se trouve. L’Aquarius est le dernier navire humanitaire à parcourir la Méditerranée pour secourir des migrants qui tentent la traversée clandestine vers l’Europe.

Selon SOS Méditerranée, 1.700 personnes sont mortes noyées en Méditerranée depuis le début de l’année en tentant de rejoindre sa rive nord à bord d’embarcations de fortune.