Le Sommet mondial de l’alimentation prévu les 29 et 30 août à Copenhague

Sommet mondial de l'alimentation

Des dirigeants du monde entier sont attendus les 29 et 30 août à Copenhague, pour la 4è édition du Sommet mondial de l’alimentation qui aura lieu sous le signe “Vers un système alimentaire mondial sain et durable pour les peuples et la planète”.

Ce rendez-vous annuel a pour objectif de créer une plate-forme qui rassemblera des ministres, des leaders d’opinion, des chefs d’entreprises, des universitaires et la société civile afin de contribuer à transformer le système alimentaire mondial en un système sain, sûr et durable, indique vendredi un communiqué du ministère danois de l’Environnement et de l’Alimentation.

Sur la base des objectifs de développement durable des Nations Unies, le Sommet mondial de l’alimentation discutera de solutions concrètes pour transformer le système alimentaire mondial tout en mettant l’accent sur la garantie de la sécurité alimentaire et l’amélioration de la santé et de l’efficacité des ressources.

“Les chercheurs ont montré que l’impact de la production alimentaire sur l’environnement augmenterait de 50 à 90% d’ici 2050 en raison de la croissance démographique et de la hausse des revenus, à moins que la production et la consommation d’aliments deviennent plus durables”, indique Mogens Jensen, ministre de l’Alimentation, de la Pêche et de l’Égalité des chances et ministre de la Coopération nordique, soulignant que cette question doit être prise au sérieux.

“Si nous voulons vraiment réduire notre empreinte climatique, nous devrons prendre des décisions difficiles et décider des produits alimentaires que nous aurons à l’avenir, et comment nous pouvons les produire et les consommer. L’agriculture et la production alimentaire mondiales doivent être respectueuses du climat. Nous devons agir maintenant”, dit Mogens Jensen.


A ce titre, le ministre a rappelé le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unis, intitulé “Changement climatique et état des sols”, qui montre que le secteur agroalimentaire contribue de 21 à 37% aux émissions anthropiques totales de gaz à effet de serre.

L’Inde, le Kenya, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Canada, la Nouvelle Zélande, le Danemark et les États-Unis sont quelques-uns des pays qui seront représentés lors de ce Sommet, qui prévoit une cérémonie d’ouverture en présence du Prince héritier du Danemark, une panoplie d’ateliers et de tables rondes, en plus d’une cérémonie de signature des engagements en matière de qualité d’information, de sécurité et de prévention du gaspillage alimentaire.