Le taux de chômage au plus bas depuis dix ans en Suisse

chômage

Le chômage en Suisse n’a jamais été aussi faible au cours des dix dernières années, le taux de sans-emploi ayant atteint 2,4% en 2018, selon le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO).

En tout, 118.103 personnes étaient inscrites en moyenne auprès des offices régionaux de placement ces douze derniers mois, un chiffre inférieur de 17,5% à celui de 2017, marqué par un taux de chômage de 3,2%, précise un communiqué du SECO.

Le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est fixé à 2,4%, un taux en recul constant depuis mai 2017, après une longue période de stagnation autour de 3%, fait savoir la même source.

L’essentiel de la baisse est intervenu durant la période janvier-juillet, le chômage s’étant ensuite maintenu à un niveau bas, avant de remonter en novembre et décembre, indique le communiqué.

→ Lire aussi : Les Suisses devront se prononcer par référendum sur le durcissement de la loi sur les armes


D’après la même source, tous les cantons romands (francophones) ont bénéficié d’une amélioration du marché de travail en 2018, notamment Neuchâtel dont la proportion de sans-emploi moyenne a reculé d’un point à 4,6%, toujours la plus élevée de Suisse.

L’amélioration constatée au niveau suisse a bénéficié à toutes les catégories d’âges. Le taux de chômage des jeunes (15-24 ans) a atteint 2,4%, soit 0,7 point de moins qu’en 2017. Du côté des seniors (plus de 50 ans), une baisse de 0,3 point à 2,5% est enregistrée. Le nombre de demandeurs d’emploi a clairement régressé, que ce soit en moyenne annuelle ou à fin décembre.

Le SECO rappelle que l’année 2018 a été marquée par l’introduction en juillet de l’obligation d’annonce pour les postes vacants, nouveauté qui concerne les corps de métiers où le taux de chômage dépasse 8%.

« Cette nouvelle contrainte fait partie du dispositif d’application de l’initiative dite «contre l’immigration de masse» qui a entraîné une envolée statistique des postes vacants », explique la même source.