Le terroriste Peter Cherif déféré devant la justice française

Peter Cherif

Par Saad Bouzrou

Arrêté à Djibouti le 16 décembre 2018, Peter Cherif a été déféré au parquet de Paris pour effectuer une peine de cinq ans de prison prononcée à son encontre en 2011. Il a en outre été mis en examen dans le cadre d’une nouvelle information judiciaire.

Le djihadiste français Peter Cherif a été déféré dans la nuit de mercredi 26 à jeudi 27 décembre 2018 au parquet de Paris en vue de l’exécution d’une peine de cinq ans de prison prononcée à son encontre en mars 2011, a annoncé le ministère public. Cet homme, qui s’était enfui au dernier jour de son procès à Paris, a été arrêté le 16 décembre 2018 à Djibouti et placé en garde à vue à son arrivée en France le 23 décembre.

→ Lire aussi : Le djihadiste Peter Cherif, arrêté à Djibouti, extradé samedi soir vers la France

L’arrestation de ce Français de 36 ans, proche des frères Kouachi auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015, est une aubaine pour les services antiterroristes, qui recherchaient l’un des terroristes français les plus dangereux et les plus traqués au monde. Devenu au Yémen un cadre d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), il avait été inscrit en septembre 2015 par les Etats-Unis sur leur liste noire des « combattants terroristes étrangers ».


Arrêté une première fois à en 2004 à Fallouja, en Irak, alors qu’il combattait dans les rangs d’Al-Qaida, Peter Cherif, condamné à quinze ans de prison à Bagdad, s’était ensuite évadé en mars 2007 pour rejoindre la Syrie. Extradé par la suite en France, il y fut incarcéré pendant dix-huit mois. Il avait finalement disparu en mars 2011, absent au délibéré de son procès à Paris, et avait pris la fuite vers le Yémen. Condamné à cinq ans de prison, il avait fait immédiatement l’objet d’un mandat d’arrêt en vue de l’exécution de sa peine.